La communication orale

Pour bien communiquer dans tous les contextes où une prise de parole est nécessaire, il faut être conscient des mécanismes du langage qui permettent de bien transmettre un message :

1. La prosodie
2. L'articulation
3. Le débit
4. La tonalité
5. Le volume
6. Le style
7. Le vocabulaire
8. Les tics de langage

 

La prosodie

La prosodie est la manière de parler, ce qui inclut l’intonation, le rythme et les émotions. Bien respecter ces trois éléments permet de rendre vivante et intéressante toute intervention orale.

L'articulation

L'articulation est la manière de prononcer les mots. Ceux-ci doivent être articulés correctement et clairement. Il ne faut pas « mâcher » ses mots afin d'être bien compris.

Le débit

Le débit est la vitesse de la prise de parole. Pour bien transmettre un message, il faut s'assurer de ne pas parler trop vite ni trop lentement.

La tonalité

Le ton est la manière de dire les choses. Un discours est souvent accompagné d'émotions diverses qui permettent de le rendre plus coloré. La tonalité est importante quand il s'agit de capter l'attention d'un public et de mettre l'accent sur une partie spécifique du discours.

Le volume

Le volume est l'intensité du niveau de la voix que l'on associe à une intervention orale. Il faut parler assez fort pour être entendu, mais pas trop non plus. Lorsqu'un locuteur (la personne qui parle) augmente le volume durant une prise de parole, c'est parce qu'il veut attirer l'attention sur un élément qu'il juge important.

Le style

Le style, c'est l'attitude adoptée lors d'une intervention orale. Une prise de parole est intéressante quand on y ajoute une touche personnelle, quand on laisse sa personnalité s'exprimer à travers ce qui est dit. Le style donne un côté unique et intéressant au discours. Toutefois, il est important de rester intègre et naturel.

Le vocabulaire

Le vocabulaire, c'est le choix des mots que l'on effectue pour s'exprimer à haute voix. Il faut savoir choisir les bons mots selon le contexte dans lequel la prise de parole doit s'effectuer. Les mots choisis lors d'un entretien privé afin d'obtenir un emploi seront bien différents de ceux employés lors d'une interaction amicale. Connaître les différents registres de la langue est donc primordial.

Les tics de langage

Les tics de langage sont les interventions sonores vides de sens qui parsèment le discours oral. Dans les contextes formels de communication orale (entrevue, exposé, etc.), il faut éviter les tics langagiers, c'est-à-dire les « eeee » et les « pis » qui interfèrent avec le message produit. Pour éviter ces « béquilles langagières » lors des présentations orales faites devant public, il faut pratiquer souvent son intervention sans toutefois apprendre le texte par coeur (ce qui enlève beaucoup de naturel).

 

Trucs pour préparer un exposé oral

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse