Le principe de Le Châtelier

Le principe de Le Châtelier, énoncé par Henry Le Châtelier en 1884, stipule que:

«Si on tend à modifier les conditions d'un système en équilibre, il réagit de façon à s'opposer en partie aux changements qu'on lui impose jusqu'à l'établissement d'un nouvel équilibre.»

Dans une situation d’équilibre chimique, ce sont les vitesses des réactions directe et inverse qui sont égales, et ce, dans des conditions précises telles qu’à température constante.

Si on modifie ces conditions initiales d’équilibre en apportant un changement, on obtiendra alors un nouvel équilibre. Les quantités initiales de réactifs et de produits seront modifiées.
Parmi les facteurs qui influencent l'état d'équilibre, on compte l’influence de la température, de la concentration (ou de la pression dans le cas des gaz) et aussi la présence d’un catalyseur.

Le principe de Le Châtelier ne s’applique pas en présence d’un catalyseur. De fait, les réactions directe et inverse sont autant favorisée l’une que l’autre.
Toutefois, l’état d’équilibre est atteint plus rapidement, mais sans qu’il n’y ait eu de changement dans les quantités de réactifs et de produits.
.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse