L'influence de la pression sur l'état d'équilibre

Si la pression augmente, le système va chercher à diminuer le nombre de molécules devenues trop entassées. Un plus petit volume sera alors favorisé.

Si la pression diminue, le système va chercher à augmenter le nombre de molécules devenues trop espacées. Un plus grand volume sera alors favorisé.

Voici un exemple d'une réaction chimique à l'équilibre




Lorsqu'on veut déterminer l'influence de la pression sur l'état d'équilibre, on considère uniquement les volumes occupés par les gaz.

Le volume occupé par un liquide, un solide ou par un système d’ions en milieu aqueux est négligeable par rapport à celui occupé par un gaz. C’est pourquoi on leur attribue une valeur arbitraire de 0 volume.

Effet de l’augmentation de la pression

Lorsqu’une augmentation de la pression survient, les molécules sont alors comprimées (écrasées les unes sur les autres). Un plus petit volume est alors favorisé.
Dans un tel cas, l’effet observable sera alors le suivant :

Ainsi, dans cette situation, la quantité de réactifs va diminuer alors que la quantité de produits va augmenter.

Dans le cas présent, le côté à la droite de la flèche représente le côté au plus petit volume (2 volumes par rapport à 4 pour le côté gauche). On aura alors :

En résumé, si on augmente la pression dans ce système, l’équilibre se déplacera vers la droite. C’est en effet à droite que l’on retrouve le moins de moles de gaz. On favorise donc la réaction directe. On aura alors moins de N2 (g) et de H2 (g), mais plus de NH3 (g) dans le nouvel état d’équilibre.

Effet de la diminution de la pression

Lorsqu’une diminution de la pression survient, les molécules sont alors plus espacées les unes des autres. Un plus grand volume est alors favorisé.


La quantité de réactifs va augmenter alors que la quantité des produits va diminuer. Puisqu’on favorise le côté du plus grand volume de gaz qui est situé à la gauche, on pourra alors écrire que :

En conclusion, si on diminue la pression dans ce système, l’équilibre se déplacera vers la gauche, car c’est à la gauche que l’on retrouve le plus de moles de gaz. On favorise ainsi la réaction inverse. Or, on retrouvera plus de N2 (g) et de H2 (g),mais moins de NH3 (g) dans le nouvel équilibre.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse