La subordonnée complétive

La subordonnée complétive est une phrase enchâssée qui est généralement introduite par la conjonction que. Elle est appelée complétive, car elle remplit très souvent la fonction de complément.

 

La subordonnée complétive peut exercer différentes fonctions :

1. Sujet
2. Complément direct du verbe
3. Complément indirect du verbe
4. Complément du verbe impersonnel
5. Complément de l'adjectif
6. Complément du nom
7. Complément de l'adverbe
8. Complément du présentatif
9. Attribut du sujet

 

La subordonnée complétive sujet

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de sujet de la phrase et du subordonnant qui l'introduit.

1. Que vous écoutiez m'apparaît indispensable.
2. Que Pierre le fasse ne m'étonne absolument pas.
3. Qu'on écrive cette histoire est une idée géniale.

Toutes les subordonnées données en exemple dans l'encadré précédent exercent la fonction de sujet et peuvent être remplacées par cela. En voici la preuve :

1. Cela m'apparaît indispensable.
2. Cela ne m'étonne absolument pas.
3. Cela est une idée géniale.

 

La subordonnée complétive complément direct du verbe

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive dont la fonction est complément direct du verbe et du subordonnant qui l'introduit.

1. J'ai su que vous ne seriez pas là.
2. Jean aimerait bien que tu lui donnes une autre chance.
3. Plusieurs étudiants souhaiteraient que ce conférencier revienne.

Toutes les subordonnées données en exemple dans l'encadré précédent exercent la fonction de complément direct du verbe puisqu'elles peuvent être remplacées par cela. En voici la preuve :

1. J'ai su cela.
2. Jean aimerait bien cela.
3. Plusieurs étudiants souhaiteraient cela.

 

La subordonnée complétive complément indirect du verbe

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de complément indirect du verbe et du subordonnant qui l'introduit.

1. Elle s'est souvenue de ce que son frère lui avait dit.
2. Émilie s'est soudainement rappelée qu'elle avait un rendez-vous chez le dentiste.
3. Les ancêtres ont veillé à ce que leurs traditions soient respectées.

  • On remarque que le subordonnant que peut être précédé de ce, lui-même précédé d'une préposition (de, à, etc.)


Toutes les subordonnées données en exemple dans l'encadré précédent exercent la fonction de complément indirect du verbe puisqu'elles peuvent être remplacées par le mot cela précédé d'une préposition. En voici la preuve :

1. Elle s'est souvenue de cela.
2. Émilie s'est soudainement rappelée de cela.
3. Les ancêtres ont veillé à cela.

 

La subordonnée complétive complément d'un verbe impersonnel

En observant l'exemple suivant, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de complément du verbe impersonnel et du subordonnant qui l'introduit.

1. Sur la route, il faut que tu sois toujours alerte.

  • Le verbe impersonnel (falloir) est précédé d'un pronom impersonnel (il). Remarque que ce il ne remplace rien ni personne. Ce il est appelé il impersonnel.

 

La subordonnée complétive complément de l'adjectif

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de complément de l'adjectif et du subordonnant qui l'introduit.

1. Elle est heureuse que tu sois enfin arrivé.
2. Tes parents sont fiers que tu aies terminé tes études.
3. Elle est contente que tu sois venu l'aider.

  • La subordonnée complétive complément de l'adjectif suit un adjectif (heureuse, fiers, contente).

 

La subordonnée complétive complément du nom

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de complément du nom et du subordonnant qui l'introduit.

1. La certitude que tous réussiront me réjouit.
2. L'idée que tu me fasses un tel cadeau m'émeut.

  • La subordonnée complétive complément du nom suit un nom (certitude, idée).

 

La subordonnée complétive complément de l'adverbe

En observant l'exemple suivant, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de complément de l'adverbe et du subordonnant qui l'introduit.

1. Contrairement à ce que vous aviez anticipé, ce spectacle est une réussite.

  • La subordonnée complétive complément de l'adverbe suit un adverbe (contrairement).

 

La subordonnée complétive complément du présentatif

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle de complément du présentatif et du subordonnant qui l'introduit.

1. Il y a qu'elle ne supporte pas le mensonge.
2. C'est que je passais par là.
3. Voilà que tu t'emballes pour rien.

  • La subordonnée complétive complément du présentatif suit un présentatif (voilà, il y a, c'est).

 

La subordonnée complétive attribut du sujet

La subordonnée complétive joue le rôle d'attribut du sujet quand elle complète un verbe attributif. En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée complétive qui joue le rôle d'attribut du sujet et du subordonnant qui l'introduit. Porte une attention particulière aux verbes attributifs.

1. Le fait est que tu ne m'as jamais annoncé ta démission.
2. La raison principale de cette décision demeure que Nathalie n'était plus intéressée à participer au projet.

  • La subordonnée complétive attribut du sujet suit un verbe attributif (est, demeure).

 

1. La subordonnée complétive est généralement introduite par le subordonnant que.
2. La subordonnée complétive n'est ni déplaçable ni supprimable.

 
Il existe d'autres types de subordonnées :

 

La jonction de phrases, de groupes et de phrases subordonnées

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse