Les phrases transformées

Les phrases peuvent être transformées de quatre façons :

1. Par déplacement d'un constituant obligatoire (sujet, prédicat)
2. Par enchâssement d'une autre phrase
3. Par transformation du type de la phrase
4. Par transformation de la forme de la phrase

 

La transformation par déplacement d'un constituant obligatoire

La phrase de base contient deux constituants obligatoires : le sujet et le prédicat. Généralement, le sujet est placé avant le prédicat (exemple 1). Il est possible de transformer une phrase en changeant cet ordre (exemple 2).

1. Phrase de base
- Les étoiles sont scintillantes.

2. Phrase transformée par déplacement des constituants
- Scintillantes sont les étoiles.

  • Lors d’un déplacement, la phrase est transformée dans sa structure, mais non dans sa signification; elle exprime toujours la même chose.

La transformation par enchâssement

Lorsqu'on transforme la phrase par enchâssement, on y ajoute une subordonnée. Cette modification participe au style et à la richesse de l'expression écrite puisqu'elle représente un ajout substantiel tant sur le plan du contenu que sur le plan de la forme.

1. Phrase de base
- Grand-mère regardait la neige tomber.

2. Phrase modifiée par enchâssement d'une subordonnée relative
- Grand-mère, qui était en train de tricoter des pantoufles, regardait la neige tomber.

  • On reconnaît la subordonnée relative par la présence du pronom relatif qui l'introduit (qui) et du verbe conjugué (était).

 

Il faut bien imbriquer une subordonnée dans la phrase principale pour que celle-ci demeure syntaxiquement correcte.

 

Il existe différents types de subordonnées :

1. La subordonnée relative
2. La subordonnée complétive
3. La subordonnée circonstancielle (ou complément de phrase)
4. La subordonnée corrélative

 

La transformation du type de la phrase

La phrase de base est une phrase déclarative. Il est possible de changer ce type de phrase de trois manières.

1. Phrase déclarative (phrase de base)
- Elle doit faire le ménage de sa chambre.

2. Phrases transformées
Doit-elle faire le ménage de sa chambre ?
- Comme elle est fatiguée de faire le ménage de sa chambre !
- Fais le ménage de ta chambre. 

  • La première phrase transformée est interrogative puisqu'on remarque l'inversion du pronom sujet (elle) et du verbe (doit, noyau du prédicat) et la présence d'un ?
  • La deuxième phrase est exclamative puisqu'on remarque la présence d'un mot exclamatif (comme) et d'un !
  • La troisième phrase est impérative puisque le sujet est absent et que le verbe (fais) est employé au mode impératif.

 Trois types de phrases se distinguent de la phrase déclarative :

1. La phrase interrogative
2. La phrase exclamative
3. La phrase impérative

 

La transformation de la forme de la phrase

Une phrase de base est de forme positive, active, neutre et personnelle. Il est possible de transformer cette phrase en modifiant chacun des aspects de sa forme.

1. Phrase de base (positive, active, neutre et personnelle)
- Un phénomène inexplicable s'est produit.

2. Phrases transformées
- Un phénomène inexplicable ne s'est pas produit.
- Un phénomène inexplicable a été produit par une précipitation soudaine.
- C'est un phénomène inexplicable qui s'est produit.
- Il s'est produit un phénomène inexplicable.

  • La première phrase est négative (transformation de la forme positive de la phrase de base) puisqu'on remarque la présence des éléments de négation (ne... pas).
  • La deuxième phrase est passive puisque le sujet (un phénomène inexplicable) n'est pas celui qui exécute l'action du verbe principal produire. On remarque aussi la présence d'un complément d'agent une précipitation soudaine (l'élément qui fait l'action du verbe principal), introduit par la préposition par.
  • La troisième phrase est une phrase emphatique puisque des mots (c'est... qui) sont ajoutés afin de mettre l'accent sur un élément bien précis dans la phrase : un phénomène inexplicable.
  • La quatrième phrase est impersonnelle puisque le pronom il ne remplace pas une personne, il est ce qu'on appelle un il impersonnel.

 Il existe quatre formes de phrases :

1. La phrase négative
2. La phrase passive
3. La phrase emphatique
4. La phrase impersonnelle

 

Il existe aussi des phrases à construction particulière, mais celles-ci ne sont pas produites à partir de modifications apportées à la phrase de base, ce pourquoi elles ne font pas partie des phrases transformées.

 

La grammaire de la phrase

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse