Le discours direct

Le discours direct consiste à rapporter mot à mot les propos de quelqu’un.

 

1. Le discours direct est utile pour rapporter les discussions tout en allégeant la narration et en la rendant plus rythmée.

2. Le discours direct peut s'effectuer à l'aide du tiret de dialogue (-) qui marque le changement d’émetteur.

3. Il est aussi possible d'introduire la première phrase par un verbe de parole (dire, demanders'écrier, etc.) et les deux-points (:).

 

La fillette le reconnut et s’écria :
Vous êtes mon professeur !
En effet.
Papa travaille dans son atelier. Il vous attend.
Tout en le suivant à l’intérieur de la maison, Meredith remarqua immédiatement sa démarche claudicante.

 

Le discours direct peut aussi s'imposer dans un texte sans être introduit par un verbe de parole (dire, demanderinterpeller, etc.) et les deux-points (:). Dans ce cas, il est important d'ajouter quelques précisions sur le locuteur ou de s'assurer qu'il n'y a pas de confusion possible quant à la personne qui s'exprime.

 

- Que fabriquez-vous ici ? demanda le surveillant.
- Je viens voir ma soeur, elle travaille ici, répondit le jeune garçon.
- Vous n'avez pas l'autorisation. Allez-vous-en !
- Monsieur, je vous en prie, c'est une urgence !
 
Il est à remarquer que, dans la première phrase constituant l'exemple dans l'encadré ci-dessus, la virgule est absente entre le signe de ponctuation ? et l'incise demanda le surveillant. Il en sera de même à la suite d'un !  placé en fin de phrase. Toutefois, si la phrase qui précède l'incise (l'élément qui suit la parole rapportée et qui précise qui est le locuteur et comment la parole est dite) n'est ni interrogative ni exclamative, celle-ci devra être suivie d'une virgule :

-
Nous serons sans doute obligés de nous soumettre à ces réglements, affirma Louis.

 

Il est aussi possible d’utiliser les guillemets et les tirets. Dans ce cas, les guillemets ouvrent et ferment le dialogue. On ne trouve alors qu’un guillemet au début et un autre à la fin du dialogue et non pas à chacune des répliques. Par la suite, les tirets annoncent le changement de locuteur.

 

Elle est entrée rapidement dans son bureau.
« Je pense que je mérite une explication !
Non, je ne le pense pas.
Vous m’avez menti ! Je ne le tolère pas !
Assieds-toi, je vais t’expliquer. »
Elle s’est assise et a attendu pendant qu’il prenait une longue inspiration.

 

On peut aussi isoler des paroles rapportées directement à l’aide de guillemets (« »). On introduit généralement cette forme de discours direct par un verbe de parole (dire, répondre, parler, etc.). Les deux-points (:) doivent suivre le verbe de parole.

 

1. Il m’a dit : « Quel beau spectacle ! »
2.
La mère de la chanteuse a révélé : « Je suis tellement fière de ma fille ! »

Les exercices

Les références

Tableau comparatif des discours directs et indirects


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse