La séquence explicative

Une séquence explicative est un ensemble de phrases qui établit un lien de causalité entre des faits. Ce type de séquence répond à la question Pourquoi ? ou Comment ? La séquence explicative peut constituer le texte entier ou une partie du texte.


La séquence explicative se distingue des autres séquences en raison des caractéristiques qui lui sont propres.

Une séquence explicative est construite principalement à partir des éléments suivants :

1. une phase de questionnement qui est l'élément central du texte explicatif;
2. une phase explicative qui contient les éléments de l'explication et apporte des réponses à la question posée dans la phase de questionnement;
3. une phase conclusive qui met fin à l'explication.

 
Dans une séquence explicative, pour exprimer un lien de causalité à l'intérieur d'une même phrase, on a recours à des marqueurs de relation.

1. parce que, puisque, tellement, en raison de, de sorte que, étant donné que, etc.


Dans une séquence explicative, plusieurs mots peuvent également exprimer des liens de causalité.

1. conséquence, raison, motif, symptôme, engendrer, résulter, provoquer, générer, causer, émaner, donc, conséquemment, par conséquent, etc.


La séquence explicative pourrait interrompre un texte principalement narratif. En effet, pour donner crédibilité à leur récit et aussi pour instruire le lecteur, les auteurs imbriquent parfois un passage explicatif à celui-ci.

Jules Verne, auteur important du 19e siècle, qui cherchait à transmettre l'ampleur de son savoir scientifique et de sa passion pour l'univers naturel, aimait bien intégrer des séquences explicatives à ses histoires. Le passage qui suit répond implicitement à la grande question Comment se sont former les continents sur la planète Terre ? et fait partie d'un texte essentiellement narratif.

La portion du globe terrestre occupée par les eaux est évaluée à tois millions huit cent trente-deux mille cinq cent cinquante-huit myriamètres carrés, soit plus de trente-huit millions d'hectares. Cette masse liquide comprend deux millions deux cent cinquante millions de milles cubes, et formerait une sphère d'un diamètre de soixante lieues dont le poids serait de trois quintillions de tonneaux. Et, pour comprendre ce nombre, il faut se dire que le quintillion est au milliard ce que le milliard est à l'unité, c'est-à-dire qu'il y a autant de milliards dans un quintillion que d'unités dans un milliard. Or, cette masse liquide, c'est à peu près la quantité d'eau que verseraient tous les fleuves de la terre pendant quarante mille ans.

Durant les époques géologiques, à la période du feu succéda la période de l'eau. L'océan fut d'abord universel. Puis, peu à peu, dans les temps siluriens, des sommets de montagnes apparurent, des îles émergèrent, disparurent sous des déluges partiels, se montrèrent à nouveau, se soudèrent, formèrent des continents, et enfin les terres se fixèrent géographiquement telles que nous les voyons. Le solide avait conquis sur le liquide trente-sept millions six cent cinquante-sept milles carrés, soit douze mille neuf cent seize millions d'hectares.

- Extrait tiré du roman Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

  • Il est à remarquer que le ton d'un passage explicatif est plutôt didactique, c'est-à-dire qu'il poursuit le but d'instruire en ayant recours à différents procédés afin de faciliter la compréhension.

 

Les séquences explicatives seront dominantes dans les textes explicatifs ou autres textes qui tentent d’éclaircir des phénomènes, des événements, des affirmations.

Les séquences explicatives peuvent être accompagnées d’une ou de plusieurs illustrations, ce qui facilite la compréhension de l’explication.

 

Les séquences textuelles

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse