Les procédés argumentatifs

Les procédés argumentatifs sont autant de moyens dont fait usage l'auteur d'un texte argumentatif pour expliquer, approfondir, développer chacun de ses arguments afin d'en démontrer la solidité.

 

Il existe plusieurs procédés argumentatifs :

1.   La définition
2.   L'appel à l'autorité
3.   L'exemple
4.   Le contre-exemple
5.   Le raisonnement déductif (cause-effet)
6.   Le fait
7.   L'analogie
8.   La réfutation (la contre-argumentation)
9.   L'accumulation
10. La description

 

La définition

La définition consiste à décrire une chose, une idée, un concept. Cela permet à l’auteur du texte de mieux informer le lecteur et de conférer de la crédibilité à ses propos. L'auteur pourrait aussi donner une définition qui correspond à ses valeurs, en utilisant des marqueurs de modalité par exemple.
 Il est communément admis qu'un système est en crise lorsque les problèmes qu'il engendre deviennent impossibles à régler sans une remise en question de ses structures et de son fonctionnement.

 

L’appel à l'autorité

L'appel à l’autorité donne une grande crédibilité aux propos tenus par l'auteur puisque ce procédé argumentatif présente les dires, les actions ou les réalisations d'une personne reconnue pour son implication politique, artistique, sociale, scientifique, etc. On peut citer la personne ou rapporter ce qu’elle a fait.

Nelson Mandela, figure humaniste mondiale, disait qu'un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit.

  • Il est possible de faire référence à des paroles dites par quelqu'un d'autre de façon directe ou indirecte. Il faut toutefois s'assurer de bien respecter la structure du discours rapporté.

 

L’exemple

L’exemple permet d'appuyer des propos de façon concrète. L'exemple démontre que le propos est réaliste, proche des réalités de la vie pratique. L'auteur a recours à l'exemple, entre autres, lorsqu'il fait référence à une situation normale ou exceptionnelle qui est déjà arrivée ou qui pourrait arriver.
 Par exemple, Gandhi, Martin Luther King et Norman Bethune ont été des humanistes à part entière. Chacun de ces hommes a, à sa façon, prouvé que l'atteinte de l'idéal, objectif pleinement utopique, peut être le moteur de toute une vie.

 

Le contre-exemple

Le contre-exemple sert à démolir un exemple qui contribuerait à appuyer un argument adverse. L'auteur utilise le contre-exemple pour pointer la faille qu'aurait un discours contraire au sien.

Il ne faut pas croire que ce sont tous les êtres humains qui sont faits pour mener le grand combat que représente la vie. Il serait aussi vrai de dire que ce sont tous les oiseaux qui apprenent à voler de leurs propres ailes. En effet, bien qu'elles aient des ailes, les autruches ne sont pas de ces oiseaux capables d'explorer l'infini du ciel.

 

Le raisonnement déductif (cause-effet)

L'objectif du raisonnement déductif est d'étaler les conséquences qui seraient engendrées par une action, une décision, un événement, etc. pour prouver la logique de l'argument. Il peut servir, entre autres, à éveiller la conscience ou à faire peur.
 
Si vous votez pour cet homme, il n’y a que des catastrophes qui vous attendent, telles la hausse des impôts et la diminution des services.

  • Le mot si contribue à bien formuler le raisonnement déductif. Dans cet exemple, la cause, qui est de voter pour cet homme, entraîne des conséquences, comme la hausse des impôts et la diminution des services.

 

Le fait

Le fait consiste à présenter des données statistiques, une parole, un événement, une action, etc. qui viennent appuyer l’argumentation. Quand il fait référence à un fait, l'auteur donne souvent une précision de temps, ce qui a pour effet d'attribuer de la crédibilité à sa position.

Au début de l'année 2012, 2340 personnes ont déclaré avoir été satisfaites des services rendus.

 

L’analogie

L’analogie est une sorte de comparaison qui établit un lien de ressemblance entre deux éléments. Elle peut être utile pour renforcer la définition qu’on donne d’une chose, d’une personne ou d’un concept. Aussi, elle confère du style au texte.

Le soldat est à l’armée ce que le joueur de hockey devrait être à son équipe.

  • Cela signifie que les joueurs de hockey devraient travailler en équipe dans l’atteinte d’un but et faire preuve d'un grand dévouement pour la cause : gagner la partie.

 

La réfutation (la contre-argumentation)

La réfutation vise principalement à affaiblir les arguments adverses à la thèse en leur opposant d’autres arguments qui paraissent supérieurs.

Même s'il est important que l'État réalise des économies, cela ne doit pas se faire au détriment du droit à la vie, qui est un droit fondamental des individus. Or, la peine de mort est contraire à ce droit.

  • Même si sont les mots qui permettent de bien formuler la réfutation.

 

L'accumulation

L'accumulation consiste à utiliser plusieurs éléments à la défense d'un seul et même argument.

C'est la famille qui ressent toutes les conséquences de ces bouleversements sociaux : accroissement marqué de la violence conjugale, augmentation importante du divorce, hausse significative du taux de suicide, progression alarmante de la dépendance à l'alcool et aux drogues et combien d'autres manifestations en inflation constante.

 

La description

La description consiste à présenter un élément pour en faire connaître les principales caractéristiques. Elle a pour effet de renforcer l'argument auquel elle est attachée.

Depuis un demi-siècle, la structure familiale a beaucoup changé. Contrairement à la famille d'autrefois, qui comportait un père, une mère et plusieurs enfants en relation étroite avec leurs oncles et leurs tantes, cousins et cousines, la famille d'aujourd'hui se conforme à différents modèles.

 

Le texte argumentatif

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse