La légende

1. Une légende est un récit fictif dans lequel se mêlent réel et merveilleux. Une légende, à l’origine, est un récit mis par écrit pour être lu publiquement, ce qui signifie qu'une légende s'est d'abord imposée dans la tradition orale avant de s'ancrer dans la tradition écrite. Dans ce genre de littérature, l’intention se veut souvent moralisatrice.

2. Dans la langue courante, le mot légende est également devenu synonyme de mythe et renvoie à quelque chose dont l'existence n'a jamais pu être prouvée.


La légende a pour particularité principale de mélanger constamment le vrai et le faux. Pour ce faire, elle réfère toujours à des éléments connus tels des lieux, des individus, des occupations courantes et des temps historiques. C'est d'ailleurs grâce à ces éléments que le conteur tente de convaincre son public de la véracité de ce qu'il raconte. À ces éléments réels en sont joints d'autres plus mystérieux (loup-garou, fantôme, diable, etc.).

Les légendes québécoises ont eu et ont encore souvent un rapport avec la religion et la pratique du culte. Le diable et le loup-garou, symboles du mal, y sont souvent présents et, bon nombre de fois, c'est la foi chrétienne qui réussit à se défaire de ces forces maléfiques. On y retrouve également d'autres figures récurrentes comme des fantômes et des revenants.

Il ne faut pas s'étonner de trouver plusieurs versions d'une même légende puisque c'est le conteur qui donne la couleur désirée à son histoire. Libre à lui d'ajouter toutes sortes de mécanismes narratifs afin de réussir à capter l'attention de son public. 


Plusieurs légendes sont bien inscrites dans la culture québécoise.

1. Le Géant Beaupré
2. La Corriveau
3. Rose Latulipe
4. Jos Montferrand
5. La légende du Rocher Percé

Plusieurs légendes ont pour but d'orienter la conduite des humains en les dissuadant d'agir contre le code moral. Le fait que des éléments mystérieux cohabitent avec des éléments réels joue sur la conscience du public qui se demande et si c'était vrai ? On peut dire que la légende veut instaurer un certain climat de terreur.

1. Dans Rose Latulipe, Rose désobéit aux consignes de son père en plus d'agir de façon infidèle envers Gabriel, son fiancé. Selon les versions, la maison dans laquelle la fête est donnée brûle, Rose vieillit prématurément, Rose devient soeur dans un couvent, etc.

2. Dans La Corriveau, Marie-Josephte Corriveau, tenue coupable d'avoir assassiné sauvagement plusieurs de ses maris (allant jusqu'à 7 selon les versions) sera exécutée et son cadavre, exposé dans une cage de fer accrochée à un poteau, à un carrefour de Lévis.

 

Le texte narratif

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse