Le mythe

1. Un mythe est un récit qui se veut explicatif et surtout fondateur d'une pratique sociale. Il propose une explication teintée de merveilleux à certains aspects fondamentaux du monde et de la société. Un mythe a d'abord fait son apparition dans la tradition orale.

2. Le terme mythe est souvent employé pour désigner une croyance manifestement erronée au premier abord, mais qui peut se rapporter à des éléments concrets exprimés de façon symbolique et partagée par un nombre important de personnes.

3. L'étude des mythes est appelée mythologie.

 

Le mythe se distingue de la légende qui suppose quelques faits historiques et personnes réelles identifiables et du conte qui se veut également inventif, mais dont le but principal n'est pas d'expliquer une réalité fondamentale du monde et de la société.

Il serait exagéré de prendre un mythe au pied de la lettre et de croire que les peuples considèrent les mythes associés à leur propre culture comme étant des explications exactes et crédibles. Le mythe est une explication métaphorique du monde et donne lieu à plusieurs interprétations.

 

Les particularités du mythe

Le mythe raconte une histoire sacrée. Il relate non seulement l'origine du Monde, des animaux, des plantes et de l'Homme, mais aussi tous les événements primordiaux à la suite desquels l'Homme est devenu ce qu'il est aujourd'hui, c'est-à-dire un être mortel, sexué, organisé en société, obligé de travailler pour vivre, vivant selon certaines règles, etc.

Le mythe se déroule dans un temps lointain, un temps hors de l'histoire, un Âge d'Or, un temps rêvé, un moment difficile à placer sur une ligne du temps. En contrepartie, la réalité qu'il tente de mettre en lumière est concrète et véritable. Ce sont les éléments qui présentent les bases de cette réalité qui sont fabuleux, de l'ordre de l'impossible.

En plus de considérer l'existence d'autres mondes, un mythe implique souvent plusieurs personnages merveilleux.

1. des dieux
2. des animaux savants
3. des hommes bêtes
4. des anges
5. des démons

Les mythes peuvent porter sur la création du monde, les phénomènes naturels, le statut de l'être humain, le rapport de l'Homme avec le divin, le rapport de l'Homme avec la nature, l'origine d'une société, le rapport d'une société avec les autres sociétés, etc. Le mythe tente d'expliquer l'une de ces réalités du monde en stimulant l'imaginaire. On peut dire qu'il répond à de grandes questions de natures diverses.

1. Comment le monde a-t-il été créé ?
2. Comment l'Homme a-t-il été créé ?
3. Comment Rome a-t-elle été fondée ?
4. Comment l'Homme a-t-il fait la découverte du feu ?

Plusieurs récits connus sont des mythes.

1. La Genèse, le Déluge, David contre Goliath et plusieurs autres récits de l'Ancien Testament
2. L'Odyssée et L'Iliade d'Homère
3. Le mythe d'Atlantide, la cité engloutie

Plusieurs objets participent de façon récurrente à la création d'un mythe.

1. la lune, le soleil
2. l'eau
3. le feu
4. le territoire sacré
5. le vent
6. la terre

L'histoire de la création a stimulé l'intérêt de plusieurs cultures à travers le monde. Chacun des récits portant sur la création fournit une explication étonnante du début des temps et des êtres vivants.

Les Aïnous (ancien peuple aborigène du Japon) avaient leur propre récit pour expliquer la création du monde.

Au commencement, la terre était un marécage informe, au-dessus duquel s'étendaient six ciels, et en dessous six mondes. Un jour, le Créateur, Kamui, chargea une bergeronnette de créer le monde. L'oiseau, ne sachant comment s'y prendre, battit la mer de sa queue (comme il le fait encore aujourd'hui) et, lentement, la terre commença à émerger. Les animaux (qui vivaient dans le ciel) voyant comme le monde était beau, demandèrent au Créateur de leur permettre de s'y installer. Kamui approuva et créa les Aïnous, un peuple dont le corps était fait de terre, de mouron et de saule. Puis il envoya le divin Aionia, qui fut chargé d'apprendre aux Aïnous à chasser et à préparer leur nourriture. Quand Aionia regagna le ciel, les autres dieux se plaignirent qu'il sentait l'homme, et il dut se débarrasser de ses vêtements. Ses chaussons, qu'il jeta sur terre, furent les premiers écureuils.

 

Le mythe grec

Le mythe grec est un récit fabuleux transmis par les Grecs dans la Grèce antique afin d'éclairer une réalité propre à leur civilisation.

 

La mythologie grecque et la quantité impressionnante de récits qui lui donnent corps représente non seulement un système d'explication de l'origine du monde et des cités, mais aussi un code moral dans lequel le peuple peut s'identifier.

 
Il existe plusieurs mythes de la création chez les Grecs.

1. Euronyme, déesse de toutes choses, sépara la terre du ciel et pondit un oeuf cosmique. De son éclosion naquirent les planètes, la Terre et toutes les créatures.

2. Éros, né de l'oeuf originel, est le premier des dieux et met l'univers en marche.

3. Avant, tout n'était que chaos. Gaia, la Mère universelle, à la demande d'Éros, créa Ouranos, le Ciel, et s'unit à lui pour donner naissance aux premiers immortels, ancêtres des dieux de l'Olympe.

Les protagonistes des mythes grecs sont des dieux à vocation définie, des divinités, des héros issus de l'union entre dieux et mortels, des monstres et des humains légendaires. Présents dans plusieurs récits, ces personnages participent à l'élaboration d'une énorme fresque narrative complexe, mais cohérente.

1. Zeus est le maître suprême de la Terre et du Ciel.
2. Poséidon est le dieu de la Mer.
3. Hadès, frère de Zeus, est le dieu des Enfers.
4. Athéna est la déesse de la Guerre et de la Sagesse.
5. Vénus est la déesse de l'amour.
6. Prométhée est un mortel qui rapporte le feu aux hommes.
7. Pandore est la première des mortelles.

Plusieurs mythes très connus encore aujourd'hui proviennent de la mythologie grecque.

1. La boîte de Pandore

En rentrant du Caucase, Jupiter prit une grande décision. Il demanda à son fils Vulcain de modeler une femme, la première femme. Car la Terre n'était encore peuplée que d'hommes.
Lorsque la femme fut prête, chaque dieu lui offrit un présent : une robe blanche, un voile brodé, une couronne d'or. Elle était magnifique. Jupiter l'appela Pandore, c'est-à-dire cadeau de tous, et il l'envoya sur la Terre.
C'est là qu'Épiméthée, le frère de Prométhée, l'aperçut. Ébloui, il l'emmena chez lui, où elle passa la nuit.
Le lendemain matin, Épiméthée sortit. Pandore resta seule à la maison. Comme elle était curieuse, elle fouilla la demeure. Dans une armoire, elle trouva une boîte fermée qu'elle ouvrit. Hélas, c'était la boîte dans laquelle Prométhée avait caché les souffrances de l'homme. Comme un ouragan, la maladie, la vieillesse, la colère, la jalousie et bien d'autres horreurs s'échappèrent et se répandirent sur la Terre.
Lorsque Épiméthée rentra chez lui, il aperçut la boîte ouverte. Il regarda à l'intérieur et vit qu'elle était vide. Ou presque : il restait l'espoir, que Prométhée avait eu la bonne idée de glisser tout au fond. Grâce à ce formidable contre-poison au malheur, les hommes pourraient continuer à vivre.

2. Le cheval de Troie

Tous les seigneurs de Grèce s'unirent pour aider Ménélas, roi de Sparte, à retrouver sa belle épouse, Hélène. Ils armèrent mille deux cents navires et cinglèrent vers Troie, la riche cité d'Asie Mineure.
Dix ans plus tard, la guerre durait encore. Les meilleurs soldats étaient morts au combat, mais Troie résistait toujours.
C'est alors qu'Ulysse, le roi d'une île grecque nommée Ithaque, eut une idée géniale. Sur la plage, il fit construire un immense cheval de bois au ventre creux. La nuit venue, cent guerriers grecs parmi les plus vaillants s'y glissèrent. Le reste de l'armée partit en bateau se cacher derrière l'île la plus proche. Au matin, les Troyens, stupéfaits, découvrirent le camp grec déserté. Pour la première fois depuis dix ans, ils sortirent de leur ville. Ils se précipitèrent sur la plage et aperçurent le grand cheval de bois. « Belle prise de guerre », songea Priam, le roi de Troie, et il ordonna que l'on tire l'animal dans la ville.
Le lendemain, à l'aube, cent soldats grecs armés surgirent un à un des entrailles de la bête. Ils coururent ouvrir les portes de la ville au reste de leurs troupes. L'armée se répandit alors dans la ville endormie et rapidement la mit à sac. Quand le jour se leva, Troie n'était plus que ruines et cendres.

  • La mythologie grecque a une portée universelle et permet d'éclairer plusieurs analyses sur le comportement humain.

 

La mythologie grecque serait apparue vers 3000 avant J.-C. sur l'île de la mer Égée, où le peuple de Crète s'est installé. Cette civilisation croyait que tous les objets de la nature possédaient des esprits, voire des pouvoirs magiques. Avec le temps, ces croyances ont constitué les légendes alimentant la mythologie grecque, dans laquelle les objets ont laissé la place à des dieux d'apparence humaine.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse