Les composantes du texte théâtral

Le texte de théâtre est constitué d'éléments qui lui sont propres :

1. Les didascalies
2. Les répliques
3. Les autres composantes du texte théâtral

 

Les didascalies

Les didascalies sont toutes les informations fournies qui ne sont pas vouées à être dites sur scène. Ce sont aussi toutes les informations à propos de l’endroit et du moment où se déroule l’action, les indications sur le décor, la mise en scène, les lieux de chacune des scènes, les précisions de jeu pour les acteurs et pour les metteurs en scène.

 

Les didascalies donnent de l’information à l'acteur et au metteur en scène, mais également au lecteur. On inclut dans les didascalies le titre, l’acte et la scène ainsi que les indications de prise de parole.

Comme tous les personnages s’expriment les uns après les autres dans le genre théâtral et qu’il n’y a pas de narrateur, il n’y a pas non plus de mentions telles que dit-il ou elle s’écria. Dans les textes de théâtre, le nom du personnage suffit pour introduire la réplique.

Il est possible de relever deux catégories de didascalies :

1. Les didascalies externes
2.
Les didascalies internes

Les didascalies externes

Les didascalies externes sont toutes les indications textuelles qui concernent la mise en scène. Elles existent d'abord et avant tout pour orienter les acteurs dans leur jeu et le metteur en scène dans son processus artistique. Souvent, elles renseignent sur l’attitude des personnages, l'intonation appropriée, la position physique, les jeux de lumière, les décors, etc. Il s’agit donc d’une consigne qui n’est pas dite dans le texte.


Toutes les formes de didascalies externes sont mises en évidence dans l'exemple qui suit :

 1. En jaune, il est possible d'observer les didascalies servant au découpage du texte, ce qui inclut le titre, l’acte, la scène.
2. La didascalie mise en évidence en vert donne le nom du lieu fictif où se déroule l’action.
3. En rouge, la didascalie apporte plus d’information sur le lieu de l’action, mais sert surtout à donner des indications de décor.
4. En bleu, ce sont les didascalies qui indiquent les gestes et les déplacements des personnages.
5. Les didascalies en rose indiquent le nom du personnage qui parle.

 

Comme ces didascalies sont inscrites à l’extérieur des répliques, on les qualifie d’externes, par opposition aux didascalies internes.

Les didascalies internes

Les didascalies internes sont toutes les indications de mouvement et d'intensité de jeu qui sont intégrées dans les répliques.

 

Ce ne sont pas les didascalies indiquées entre parenthèses à l’intérieur des répliques.


Des didascalies internes sont mises en évidence dans l'exemple qui suit :

- Ce que l’on peut considérer comme didascalie interne a été surligné en jaune.

1. La première indique qu’Œnone doit tenir les genoux de Phèdre (elle les enlace avec ses bras).
2. La seconde indique qu’Œnone se lève, à la demande de Phèdre.

Phèdre, Racine (acte I, scène 3)

 

Ce que font les acteurs sur scène dépend aussi des indications implicites données à l’intérieur des répliques, on qualifie ces didascalies d'internes.

 

Les répliques

Les répliques représentent tout ce qui est dit par les personnages, ce sont les composantes les plus importantes du texte de théâtre. Celles-ci peuvent être de longueur variable, être dites par un personnage ou un groupe de personnages, s’adresser à un personnage, à personne en particulier, au public, etc.


Les répliques peuvent avoir diverses formes ou divers buts :

Le dialogue Série de plusieurs répliques que s’échangent entre eux les personnages.
Le monologue Longue réplique dite par un seul personnage. Le personnage s’adresse directement au public ou bien ne s’adresse qu’à lui-même.
L’aparté Discours énoncé par un personnage, mais qui ne s’adresse qu’au public. Les autres personnages, suivant la convention théâtrale, n’entendent pas ce qu’il dit. L’aparté est souvent employé pour faire connaître au public les pensées d’un personnage.
La tirade Très longue réplique dite par un seul personnage. Toutefois, contrairement au monologue, la tirade s’adresse réellement à un autre personnage. Le théâtre classique contient beaucoup de tirades.

 

Les autres composantes du texte

Outre les didascalies et les répliques, le texte fournit d’autres types d’informations, dont la liste des noms des personnages de la pièce (parfois accompagnée de précisions sur leur caractère, leur métier, les liens qui les unissent, leur passé, etc.).

Exemple de liste de personnages tiré de la pièce Hamlet, de Shakespeare :

 
 

Le texte théâtral

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse