La tragédie

La tragédie met en scène un personnage hors du commun en proie à un destin exceptionnel, mais malheureux. Les personnages d’une tragédie ne peuvent pas se sortir du pétrin : ils sont condamnés par le destin à vivre une fin tragique (mort ou suicide d'un ou de plusieurs personnages.)
La tragédie a été inventée par les Grecs (Eschyle, Sophocle et Euripide). Les héros tragiques étaient alors des rois, des princes ou des personnages provenant de la légende ou de l'épopée. La tragédie est un drame sans issue, mais aussi une imitation de la vie des êtres humains. Dans la tragédie grecque, en plus des acteurs, il y avait un choeur présent sur la scène qui commentait par des chants l'action qui s'y déroulait.


Plusieurs tragédies sont encore jouées et lues aujourd'hui.

1. Oedipe roi (1502) de Sophocle
2. Phèdre (1676) de Racine
3. La Reine morte (1942) de Montherlant
4. Le Cid (1637) de Corneille
5. Roméo et Juliette (1597) de Shakespeare

 

La tragédie classique est composée de cinq actes (séparés par des entractes), et le nombre de scènes par acte varie. L'action (l'intrigue) est issue de l'histoire ou de la légende; les personnages sont généralement illustres et sont tourmentés par de fortes passions. La tragédie classique avait ses régles strictes, dont la fameuse règle des trois unités (un seul fait accompli, dans un seul lieu, à l'intérieur d'une même journée). Les règles de la bienséance devaient être aussi respectées afin de ne pas choquer le public. La vraisemblance était également de mise.

Les thèmes tragiques sont souvent l'héroïsme, l'honneur et la vengeance, l'amour, la fatalité; c'est-à-dire l'homme piégé par son destin, etc.


À consulter :

 

Le texte théâtral

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse