L'impératif présent

L'impératif présent est un temps simple qui fait partie du mode impératif et qui traduit une obligation, un ordre, une nécessité.

 

À l'impératif présent, les verbes du premier groupe se terminent en -e, -ons, -ez; les verbes du deuxième et du troisième groupes se terminent en -s, -ons, -ez.   

 

Les particularités de l'impératif présent

Pour la plupart des verbes, l'impératif présent ressemble fort à l'indicatif présent dans sa conjugaison, mais n'est pas précédé par un nom ou un pronom sujet.

1. Prends ce livre.
2. Mélange bien l'eau et le sucre.
3. Faisons vite le ménage avant son retour.


L'impératif présent ne se conjugue qu'à trois personnes : la deuxième personne du singulier (tu) et les deux premières du pluriel (nous et vous).

1. courir : cours (tu), courons (nous), courez (vous)
2. travailler : travaille (tu), travaillons (nous), travaillez (vous)
3. partir : pars (tu), partons (nous), partez (vous)
4. finir : finis (tu), finissons (nous), finissez (vous)

  • C'est la finale du verbe qui indique la personne à laquelle il est conjugué.


Le verbe vouloir est souvent employé à l'impératif présent en guise de formule de politesse.

1. Veuillez vous asseoir s'il vous plaît.
2. Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures.

 

L'emploi de l'impératif présent

1. L'impératif présent est souvent employé dans les recettes, les itinéraires, les consignes scolaires, les indications diverses, etc.

1. Coupez les carottes et faites-les revenir dans du beurre.
2. Descendez la côte et prenez vers la gauche.
3. Copiez les notions théoriques qui apparaissent au tableau et faites l'exercice présent à la page 38.


2. L'impératif présent est souvent employé pour formuler un ordre direct dans le but d'inciter rapidement quelqu'un à faire ou à ne pas faire quelque chose. Cet ordre appuie, entre autres, l'urgence d'agir ou l'importance de suivre une certaine ligne de conduite.

1. Prends garde !
2. Cours plus vite si tu veux battre le record.
3. Ne fume pas, c'est interdit.


3. L'impératif présent peut servir à formuler un souhait.

1. Revenez-nous en forme.
2. Passez un beau séjour en amoureux.


4. L'impératif présent peut contribuer à formuler une demande.

1. Prête-moi ton cahier s'il te plaît.
2. Appelle-moi avant de retrourner chez tes parents.


5. L'impératif présent peut participer à la formulation d'un fait futur soumis à une condition.

1. Si tu veux être sûr d'avoir une place à l'avant de la scène, arrive tôt.
2. Sois poli si tu veux gagner son respect.

 

Les irrégularités de l'impératif présent

1. Certains verbes voient leur radical changer à l'impératif présent.

être : sois, soyons, soyez
avoir : aie, ayons, ayez
savoir : sache, sachons, sachez

2. À l'impératif présent, on n'ajoute pas de s à la terminaison de la deuxième personne du singulier des verbes en -er, sauf quand il est nécessaire pour une liaison.

- mange (manger), calcule (calculer), étudie (étudier), va (aller), soulève (soulever), etc.
- vas-y, manges-en, parles-en, achètes-en, etc.

3. Tous les verbes du deuxième et du troisième groupes voient un s s'ajouter à leur terminaison à la deuxième personne du singulier (tu) : finis, vois, pars, etc.
Toutefois, cueillir, accueillir, recueillir, souffrir, tressaillir, recouvrir, couvrir, découvrir, ouvrir, entrouvrir, assaillir et offrir font exception à cette règle puisque leur deuxième personne du singulier termine avec un e et non avec un s.

- cueille, souffre, couvre, découvre, etc.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse