Les outils du géographe

Pour bien mener une recherche en géographie, il est essentiel d’observer. Encore faut-il savoir comment utiliser les bons outils, qui permettent d’observer efficacement. En géographie, on distingue deux types d’outils d’observation : les outils d’observation directe et les outils d’observation indirecte.

Les outils d’observation directe

Ces outils permettent de voir directement le phénomène, sur le terrain. Il n’y a pas d’intermédiaire. Parmi les outils d’observation directe, il y a les yeux (qui permettaient au chercheur d’observer les marées par exemple) et les instruments qui permettent de noter des phénomènes.

- La boussole permet l’orientation et est un indicateur du magnétisme terrestre.
- Le thermomètre indique la température.La girouette et l’anémomètre indiquent  respectivement le sens et la vitesse du vent.
- Les télescopes et observatoires permettent d’observer directement l’espace.
- Le sismographe prend en note la force des séismes.
- Les entrevues avec la population, les relevés de substances sur le terrain font aussi partie des observations directes.

Les outils d’observation directe exigent toutefois d’être directement sur les lieux du phénomène que l’on veut observer.

Les outils d’observation indirecte

Il se peut qu’il ne soit pas possible d’étudier un phénomène sur place. C’est dans ces situations que l’on va utiliser des outils d’observation indirecte. Dans ce cas, il y aura un intermédiaire entre le chercheur et le phénomène ou l’endroit.

Les planisphères, les cartes politiques, les cartes routières, les plans de ville, les cartes thématiques, les cartes schématiques, les cartes topographiques, les cartes du relief, le globe terrestre, les graphiques, les tableaux, les vidéos, les photographies et les articles font tous partie des outils d’observation indirecte.
L’outil d’observation indirecte le plus utilisé est sans doute les cartes. Celles-ci, par leurs multiples formes, peuvent être fort utiles dans plusieurs cas. Les cartes permettent facilement d’établir des liens, de comprendre une situation. C’est de loin l’outil le plus polyvalent. C’est pourquoi il y en a beaucoup dans les manuels. C’est également pour cette raison qu’il est essentiel de prendre connaissance des différents types de carte et de la manière de les lire. C’est aussi pourquoi l’atlas est une référence essentielle en géographie.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse