Les parcs naturels du Canada et du Québec

Attraits des milieux naturels du Canada

Le Canada est un vaste territoire cerné par trois océans. Le pays est formé de six grandes régions naturelles qui se distinguent toutes par leur climat, leur végétation, leur hydrographie, leur relief, leur faune et leur flore. Chaque région offre ainsi des paysages tout aussi variés les uns que les autres. Les six régions naturelles canadiennes sont :

  • la forêt pluviale du Pacifique et les montagnes de l’Ouest;
  • les prairies;
  • le Bouclier canadien;
  • l’Atlantique;
  • la plaine à forêt mixte;
  • la toundra de l’Arctique.

De plus, dans chacune de ces régions, on retrouve plusieurs écosystèmes différents. C’est pourquoi on indique alors que le Canada contient quinze écozones terrestres différentes et cinq marines. La variété biologique et naturelle du pays est alors très élevée. Plusieurs espèces animales ne se trouvent que dans un secteur du pays alors que d’autres ne se trouvent qu’au Canada.

Les parcs du Canada

C’est dans le but de protéger cette biodiversité que le Canada a créé son réseau de parcs nationaux. Parcs Canada regroupe maintenant 39 parcs et réserves qui sont réglementés selon les normes de l’Union mondiale de la nature. Certains parcs nationaux du Canada se retrouvent aussi sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le Canada participe activement à l’Union mondiale pour la nature, les parcs nationaux canadiens respectent les normes de cette organisation.


Le réseau de Parcs Canada (cliquer pour agrandir)
Source

Ces parcs sont dispersés sur l’ensemble du territoire. Le parc le plus au nord se situe d’ailleurs à 660 kilomètres du Pôle Nord. Actuellement, l’ensemble des parcs représente environ 2,2% de la superficie du Canada. Les aires protégées sont représentatives de l’environnement du Canada. La plupart des écozones naturelles sont représentées dans le réseau de Parcs Canada, même s’il en manque encore quelques-unes. C’est d’ailleurs dans les objectifs de l’organisme que l’ensemble du réseau représente toutes les particularités naturelles du pays. De plus, les parcs protégés assurent aussi une meilleure survie des espèces en péril, comme le caribou et le grizzly.


Les lieux du Patrimoine mondial de l’UNESCO au Canada (cliquer pour agrandir)

Le but de Parcs Canada est de permettre au public de comprendre, d’apprécier et de profiter des attraits naturels. Dans le but de mener à bien cette mission éducative, des naturalistes présents dans les parcs ont pour but d’informer les visiteurs. D’autres actions, telle la présence dans les écoles, sont aussi assurées. Le premier parc naturel du Canada a été instauré en 1885. Il s'agit du parc national de Banff qui était alors le troisième parc naturel au monde.


Le parc national de Banff (cliquer pour agrandir)

Le réseau s’est développé assez rapidement par la suite. Toutefois, les activités développées sur les territoires à l’époque étaient le golf, le tennis et le ski alpin. Aujourd’hui, comme toutes les activités pratiquées doivent être compatibles avec la protection des ressources, les activités mises en place sont la randonnée pédestre, le ski de fond, la raquette et le canot pour en nommer que quelques exemples. L’humain doit intervenir le moins possible sur la nature, sauf si l’équilibre est réellement perturbé et exige qu’une action soit entreprise. De plus, le réseau s’est rapidement développé dans les provinces de l’ouest (Colombie-Britannique, Alberta) parce que les terres étaient libres et inoccupées.
 
Les parcs du Canada devront réussir à relever plusieurs défis pour continuer à préserver l’équilibre et la biodiversité : maintenir des habitats décents pour les animaux sauvages, reconstituer les habitats qui ont été détruits, protéger les espèces en danger, s’assurer d’une meilleure coopération avec les entreprises qui exploitent les ressources naturelles à proximité et développer suffisamment le réseau pour inclure tous les écosystèmes canadiens.

Les parcs du Québec

Même si le réseau de Parcs Canada n’est pas très développé au Québec, un autre réseau indépendant de l’administration fédérale existe. On trouve en effet 26 parcs naturels protégés au Québec. Trois d’entre eux font partie du réseau de Parcs Canada et 23 font partie de Parcs Québec. Cette organisation est gérée par le gouvernement provincial via la Société des établissement de plein air du Québec (SÉPAQ). L’un des parcs nationaux du Québec, le parc national de Miguasha en Gaspésie, se trouve d’ailleurs dans la liste de l’UNESCO.
 
La SÉPAQ a ainsi le mandat de protéger et de développer les parcs nationaux du Québec. Comme les subventions des gouvernements sont moins élevées pour les parcs de la SÉPAQ que ceux de Parcs Canada, les parcs nationaux du Québec doivent assurer leur survie par l’autofinancement. Cet argent va alors servir à aménager les parcs et à entretenir les infrastructures.

 
Les parcs nationaux du Québec (cliquer pour agrandir)
 
Plusieurs types d’espaces protégés sont gérés par la SÉPAQ : 23 parcs nationaux, 15 réserves fauniques, 10 centres touristiques. C’est également la SÉPAQ qui gère l'Aquarium du Québec ainsi que les activités touristiques (hébergement, chasse, pêche) de l’île d’Anticosti. L’ensemble du réseau inclut environ 7 500 sites de camping, 600 chalets et refuges et plusieurs endroits aménagés pour pratiquer une foule d’activités de plein-air. La différence fondamentale entre le parc national et la réserve faunique est dans le but : la réserve faunique met en valeur la faune et son utilisation (chasse et pêche). La chasse n’est toutefois pas permise sur les sites des parcs nationaux.

 
Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie (cliquer pour agrandir)
 
Les parcs nationaux du Québec se situent dans plusieurs régions naturelles (Bouclier canadien, basses-terres du Saint-Laurent, régions maritimes, Appalaches, toundra) et mettent en valeur les attractions de la nature québécoise : paysage, relief, faune, flore. Chaque parc présente alors des particularités différentes.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse