New York : territoire urbain

 
La ville de New York regorge de places et de bâtiments que tout le monde connaît. Plusieurs films états-uniens se déroulent à New York et certaines images sont tellement répandues et reprises qu’on n’a pas besoin d’être allé dans ces lieux pour reconnaître New York. Surnommée la Grosse Pomme (the Big Apple), l’agglomération de New York est la région urbaine la plus populeuse des États-Unis. La force de New York réside dans la variété : c’est à la fois un pôle économique important (présence de la Bourse), un centre culturel mondial et le foyer de 10 équipes sportives professionnelles.
 
Le territoire urbain est divisé en cinq arrondissements (boroughs en anglais) : Manhattan, Queens, Bronx, Brooklyn et Staten Island. En 2011, la population de la métropole s’élevait à un peu plus de 8 millions d’habitants alors que la population de la mégalopole formée par les grandes villes et les banlieues entre Boston et Washington (Boswash) comprenait plus de 52 millions d’habitants en 2010.
 
La ville se trouve au bord de la baie de New York, à l’embouchure de la Hudson River. Cette position géographique l’a toujours privilégiée au plan commercial. Le territoire new-yorkais est donc cerné par l’eau. En effet, certaines parties de la ville sont des îles ou des presqu’îles, c’est notamment le cas de Manhattan qui forme une pointe plongeant dans la baie. Plusieurs autres petites îles sont situées à proximité, dont celle sur laquelle se trouve la statue de la Liberté.
 

Image de la géographie de New York (cliquer pour agrandir)

Rayonnement international

New York fait partie de l’imaginaire collectif : chansons populaires, films, réputation. Tout cela participe à construire la perception que l’on a de New York.

Manhattan

L’île de Manhattan est l’arrondissement le plus riche et le plus fréquenté de New York. C’est le cœur économique de la ville et tous les impressionnants gratte-ciel s’y trouvent, ainsi que les lieux les plus touristiques. C’est, entre autres, à Manhattan que l’on peut voir l’Empire State Building, Central Park, le siège de l’ONU, la Bourse (Dow Jones et NASDAQ), Times Square, Broadway et Ground Zero. De nombreuses fictions ont enrichi la légende de Manhattan, dont celles mettant en scène les aventures des super héros Superman, Batman et Spider-Man, ainsi que divers films classiques ou populaires : New York, New York, Once upon a Time in America, Taxi Driver, Manhattan, Independance Day, The Godfather, Ghost Busters, etc.

L’Empire State Building

Ce gratte-ciel de 102 étages a été inauguré en 1931 et est demeuré longtemps le plus haut bâtiment au monde. Depuis 1967, il n’a plus ce titre, mais il est redevenu le plus haut gratte-ciel de New York à la suite de l’effondrement des tours du World Trade Center. Les touristes peuvent monter jusqu’au 86e étage afin de contempler la métropole du haut de l’observatoire. L’Empire State est officiellement un monument historique national.


Photographie de l’Empire State Building après sa construction

La Statue de la Liberté

L’une des statues les plus célèbres du monde est située sur Liberty Island, au sud de Manhattan, à l’embouchure de l’Hudson. La populaire statue est originaire de la France, qui l’a offerte en 1866 à New York pour célébrer le centenaire de l’Indépendance américaine ainsi que la bonne entente entre les deux pays. On peut d’ailleurs trouver une reproduction faisant le quart des dimensions de la statue à Paris, installée au milieu de la Seine. Au départ, la statue new-yorkaise a servi de phare, indiquant la voie à suivre aux bateaux.
 

La statue de la Liberté, haute de 93 mètres en comptant le piédestal

Le 11 septembre 2001 et le World Trade Center

Le World Trade Center était un complexe d’édifices et de tours à bureaux à la pointe de l’île de Manhattan. Les deux grandes tours jumelles (411 mètres de haut chacune) étaient visibles de loin et facilement reconnaissables.
 

Tours jumelles du World Trade Center
 
Toutefois, le 11 septembre 2001, deux avions commerciaux ont été détournés et sont entrés en collision directe avec les tours, semant la panique. Les tours n’ont pas résisté au choc et se sont successivement écroulées, faisant près de 2 800 victimes, dont de nombreux pompiers et secouristes. Cet attentat terroriste a semé la stupeur dans le monde et changé radicalement l’apparence de la ville et la quiétude de ses habitants. Après le nettoyage du site, l’immense trou, cicatrice du visage de New York, a été rebaptisé Ground Zero et de nouveaux projets visant à réaménager le site sont en cours.
 
Le maire de l’époque, Rudolph Giuliani, est devenu une figure emblématique des New-Yorkais et des États-Uniens en général par la façon remarquable dont il a géré cette crise.

Central Park

Situé à Manhattan, Central Park est le plus grand espace vert de la ville de New York. Sa superficie est de 3,41 kilomètres carrés. Sa construction se termine en 1873 selon les plans du concepteur, Frederick Law Olmsted. Avec en moyenne 25 millions de visiteurs par année, Central Park est le parc le plus visité aux États-Unis.


Emplacement de Central Park (cliquer pour agrandir)
Source

L’organisation et la gestion

Organisation de l’espace

L’urbanisme de New York privilégie un plan tracé de rues perpendiculaires et droites, un peu comme un plan cartésien. Chaque artère est numérotée en ordre croissant. Les artères d’un axe sont les avenues alors que dans l’autre axe, ce sont les rues. Il est donc assez aisé pour un visiteur de trouver son chemin et de pouvoir se situer dans la ville.

Déplacements

L’organisation des rues en quadrilatères a un inconvénient : les bouchons de circulation se créent beaucoup plus facilement. Se déplacer en voiture dans Manhattan devient rapidement cauchemardesque. C’est pourquoi d’autres moyens de circulation ont été mis en place, en particulier le système de métro qui est à la fois souterrain et aérien dans certains quartiers. Ce réseau comporte de très nombreuses stations réparties dans les cinq arrondissements de la ville. Les wagons roulent sur d’anciens rails, produisant des vibrations et un bruit impressionnants.
 
Il existe également un système de train de banlieue pour desservir un plus large territoire, un réseau de trains légers qui fait le lien avec New Jersey, ainsi qu’un réseau d’autobus complexe. Figures emblématiques de la ville, les taxis jaunes encombrent les rues et klaxonnent pour tout et rien. Ils sont relativement peu dispendieux et font partie de la vie trépidante de New York.

Gestion des déchets

La ville de New York produit 23 600 tonnes de déchets chaque jour. La production de déchets est si élevée que la collecte doit s’effectuer tous les jours. Ces déchets ont longtemps été incinérés. Ils sont maintenant déposés à la décharge municipale, située à Statent Island. Par contre, lorsque les sites d’enfouissement seront pleins, la ville devra trouver d’autres moyens pour traiter ses déchets.

Depuis avril 2010, New York  a adopté une loi imposant le recyclage de tous les emballages de plastique. De plus, la ville prévoit installer 700 poubelles de recyclage sur son territoire ainsi que des collecteurs de vêtements usagés et des zones servant à collecter les déchets domestiques dangereux.

Le logement

Quoique les immeubles soient hauts de plusieurs étages pour favoriser une plus grande densité de population, il demeure difficile de se loger à New York. De plus, le prix et la qualité des appartements changent radicalement d’un quartier à l’autre. Il existe des programmes pour aider les plus démunis à se loger, mais il se trouve tout de même de nombreux itinérants et sans-abri dans les rues de la ville.

Approvisionnement en eau

Cette facette de la vie urbaine a toujours été un problème pour New York, même si la ville est entourée d’eau. Il ne faut pas oublier que la ville se trouve sur la côte de l’océan Atlantique et que l’eau y est salée et non potable. En 1837, après une grave épidémie causée par la consommation d’eau impropre, New York s’est munie d’un réseau d’aqueducs qui allait puiser l’eau dans une rivière. Par contre, avec l’étalement de la ville, cette source devait toujours être déplacée.
 
Depuis 1986, la ville gère des bassins d’approvisionnement en eau d’une manière plus durable et efficace, avec l’aide des fermiers et des agriculteurs forestiers. L’approvisionnement se fait maintenant plus facilement. À long terme, la ville devra peut-être revoir son plan puisque de plus en plus de gens tendent à s’installer sur des terres fertiles non protégées, augmentant le risque de contamination de l’eau.

La santé à New York

Comme toutes les grandes villes du monde, New York vit elle aussi parfois sous le smog. La présence de pollution atmosphérique et de smog peut causer des problèmes respiratoires comme l’asthme et le cancer du poumon.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse