Le patrimone et l'UNESCO

Divers types de patrimoine

Chaque société et chaque culture ont un passé différent, donc un patrimoine différent. Il existe alors des patrimoines au niveau local, national ou international, selon l’importance culturelle et historique de chacun des sites. Il existe également des patrimoines associés à des thématiques. à titre d'exemple, au Québec, comme la religion a été très importante à une certaine époque, on retrouve un patrimoine religieux très présent : églises, cathédrales, meubles et objets reliés à la pratique religieuse constituent une partie du passé des Québécois. L’instauration d’un organisme relié au patrimoine religieux va permettre de sauvegarder ces traces d’une époque passée.

Pourquoi instaurer un patrimoine?

Les différentes instances qui sélectionnent les éléments du patrimoine, peu importe la nature de celui-ci, le font toujours dans les mêmes buts. Il s’agit en fait de s’assurer que les sites sélectionnés soient protégés, conservés, voire restaurés afin d’assurer la survie à long terme de ces sites. Lorsque l’on désigne un site comme faisant partie du patrimoine, ce site devient protégé. C’est-à-dire qu’il acquiert un statut privilégié : personne ne peut le détruire ou le modifier.
 
Toutefois, empêcher la destruction d’un site n’est pas suffisant pour en assurer la survie. Comme ce sont des sites généralement historiques, il faut également faire en sorte que les structures ne s’effritent pas avec le temps. Un site patrimonial exige donc des actions faites dans le but de conserver les lieux comme l'entretien et une vérification constante.
 
Parfois, ces actions ne sont pas suffisantes : le temps a déjà abîmé suffisamment le site à conserver. Il devient donc nécessaire de le restaurer, c’est-à-dire de réparer ce qui risque de tomber, de repeindre ou de changer des pièces. La restauration fait en sorte que l’objet n’est plus aussi authentique qu’il l’était au départ, mais lui assure au moins une plus longue durée de vie. La restauration doit toujours se faire en accord avec ce qui était présent à l’origine, il ne faut pas faire de changements radicaux.
 
Finalement, les deux buts premiers de l’instauration d’un patrimoine sont la protection des éléments sélectionnés et même des villes nommées ainsi que d'assurer la diversité culturelle d’une région.

L’UNESCO

Un organisme participe fortement à toutes les étapes visant à nommer, protéger et restaurer les éléments du patrimoine mondial : l’UNESCO (l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture). Les lettres du sigle correspondent au titre anglophone de l’organisme. 
 
Les missions de l’UNESCO en matière de patrimoine visent surtout à encourager les pays à avoir une politique active de sélection et de conservation des éléments du patrimoine. Pour mieux y parvenir, l’UNESCO a mis sur pied en 1972 la Convention pour la protection du patrimoine mondial. Cette convention permet aux pays membres d’inclure certains biens historiques et culturels sur la Liste du Patrimoine mondial.
 
L’UNESCO, en collaboration avec le Comité du patrimoine mondial, a également fixé des critères afin de mieux déterminer les items qui peuvent être inclus dans cette liste. Les éléments faisant partie de cette liste peuvent être des éléments issus d’une civilisation humaine ou encore être un élément naturel (montagne, forêt, baie). La liste actuelle (en 2012) contient 936 biens patrimoniaux, dont 725 culturels, 183 naturels et 28 mixtes. Tous ces biens sont répartis dans 153 États dans le monde. Au Québec, la ville fortifiée de Québec fait partie du patrimoine mondial.

Enjeu territorial : la protection d'une ville patrimoniale

Les exercices

Les références

Le patrimoine
Site de l'UNESCO


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse