La civilisation du Huang He (Chine)

Les caractéristiques de la civilisation du Huang He (Chine)

La civilisation chinoise actuelle date d’il y a 4000 ans, ce qui en fait la civilisation la plus ancienne de l’histoire de l’Homme. À ce moment, de nombreux villages d'agriculteurs étaient déjà installés le long du fleuve Jaune, un grand fleuve qui traverse la Chine actuelle d’ouest en est. Ces villageois vivaient de la cueillette, de la pêche et de la chasse et sont les ancêtres des Chinois d'aujourd'hui.

 
Fleuve jaune (cliquer pour agrandir)

Le terme civilisation fait référence à toute société en évolution. C’est en mesurant son progrès sur le plan technique, politique et intellectuel que l’on peut qualifier une société de civilisée (ou de civilisation). Les historiens sont encore plus précis; ils qualifient de civilisation une société qui présente les caractéristiques suivantes :

  • au moins plusieurs milliers d’habitants à l’intérieur d’une ville;
  • la présence d’une forme d’écriture;
  • de grands centres où l’on pratique des cérémonies (religieuses ou autres). 

La civilisation chinoise est apparue bien sûr sur le territoire de la Chine actuelle, mais regroupait anciennement un ensemble de pays et de cultures qui se sont succédé en Asie orientale depuis 4000 ans. Elle a développé et inventé plusieurs objets et procédés qui ont ensuite été exportés partout dans le monde. C’est une civilisation très riche d’idées et de savoir-faire qui a contribué à l’évolution de plusieurs sociétés. Voici quelques exemples d’inventions de la civilisation chinoise (ou civilisation du Huang He) :

  • la calligraphie (on doit à la civilisation chinoise l’art de bien former les lettres. Elle a été la première à utiliser un pinceau, de l’encre noire et un papier absorbant.);
  • l'imprimerie (La Chine a inventé l’action d’imprimer des caractères bien avant l’Occident.);
  • le cerf-volant;
  • la boussole;
  • les allumettes;
  • la porcelaine.

L’histoire de cette civilisation si particulière est caractérisée par de nombreuses guerres et de périodes de paix, de changements du tracé du territoire chinois, de divisions et de réunifications de groupes d’hommes sous le règne de différents rois que l’on appelle empereurs

Un empereur est le souverain d’un empire. En d’autres termes, il s’agit d’un roi tout puissant.

Dans la civilisation du Huang He, l’empereur portait le nom de tianzi (Fils du Ciel).  Le peuple croyait que son pouvoir provenait directement du ciel. Depuis, plusieurs empereurs se sont succédé, et plusieurs empires ont vu le jour, puis ont été remplacés par d’autres. Cette succession d’empereurs est appelée dynastie. En effet, souvent à la mort d’un empereur, c’était le fils, le cousin ou le neveu de ce dernier qui prenait le trône. Plusieurs dynasties ont vu le jour depuis le début de la civilisation chinoise. 

Une dynastie est une succession de souverains d'une même famille.

Les premières dynasties de la civilisation chinoise

La plus ancienne dynastie chinoise connue est celle de la dynastie Xia, fondée par l’Empereur jaune 2000 av. J.-C. Elle coïncide avec le début de la métallurgie : utilisation du bronze par la civilisation chinoise pour fabriquer des armes, des couverts, etc.
 
Plus tard apparaît la dynastie des Shang (vers 1600 av. J.-C.). Elle se situe dans la vallée du fleuve Jaune. Les Shang ont véritablement modernisé la civilisation chinoise : cette dynastie a développé l’écriture; elle a construit de grands palais (cités palais); elle a développé l’art de la métallurgie et confectionné des outils et de la vaisselle en bronze, etc. La dynastie des Zhou (1100 av. J.-C.) est la première à décentraliser son pouvoir, c'est-à-dire qu’elle confie l’administration de certaines régions à des familles choisies, liées à la famille royale.
 
Vers 220 av. J.-C., la dynastie des Qin fait son apparition et prend le pouvoir sur toute la Chine. C’est elle qui fait construire la Grande Muraille de Chine, une construction de plus de 6000 km de longueur qui devait prévenir l’invasion des barbares et des nomades mongols du nord. Plusieurs autres empires se succéderont par la suite (Han, Jin, Sui, Tang, Song, etc.), et ce jusqu’au début du 20e siècle.
  
 

Image de la Grande Muraille de Chine (cliquer pour agrandir)

Communication et échanges commerciaux

Les premières communautés de paysans de la région se sont installées voilà des millénaires le long du fleuve Jaune et en bordure de mer, tout au long de la côte. Ils cultivaient le riz et le blé, et pêchaient une grande variété de poissons.
 
L’histoire de la civilisation chinoise est celle d’unifications de différentes communautés sur le territoire et de guerres entre celles-ci. Pour pacifier toutes les régions, il a fallu les regrouper ensemble et adopter une langue commune. Mais cela ne s’est fait qu’au bout d’un long processus au cours duquel beaucoup de sang a coulé.
  
Historiquement, lorsqu’un chef de tribu prenait le contrôle de la plupart des régions, les paysans croyaient qu’il avait reçu un «mandat du ciel», le pouvoir céleste de contrôler toutes les tribus et de décider l’avenir de la société. Ce chef de tribu pouvait alors constituer une nouvelle dynastie, c'est-à-dire une succession de rois d’une même famille (père, fils, cousins, etc.). On nommait le roi «tianzi» (fils du Ciel).
  
Des dynasties chinoises:
La dynastie mongole des Yuan (1271 à 1368) a organisé un système de routes partout sur le territoire chinois et facilita ainsi les échanges entre les régions.
 
La dynastie Ming (1368 à 1644) a favorisé les échanges commerciaux avec l’Inde (les épices), l’Afrique et l’Indonésie.

La Chine moderne

La Chine moderne traverse un incroyable essor économique et technologique grâce entre autres au développement accéléré des échanges internationaux, à la disponibilité d’une main-d’œuvre abondante et à bon marché (la Chine compte plus d’un milliard d’habitants) et d’une politique qui favorise les exportations au détriment des importations. Sa richesse est aussi culturelle, avec des communautés diverses, créatives et autodidactes réparties sur tout le territoire chinois, et la rencontre de plus de 200 langues parlées, bien que la très vaste majorité des Chinois parlent le mandarin ou le cantonais.
 
Pendant des siècles, la Chine a été l’une des civilisations les plus avant-gardistes (avancées) du monde. La Chine (ou «pays du Milieu») est aujourd’hui considérée comme la plus vieille civilisation encore existante avec ses 4000 ans d’histoire.

Religions et philosophies

La Chine a connu plusieurs grands mouvements de pensée qui, encore aujourd’hui, sont suivis par des millions d’adeptes. En voici quelques-uns :

Le confucianisme

Cette philosophie de vie est la plus ancienne de Chine (500 av. J.-C.). Elle provient de Confucius (né en 551 av. J.-C.). Les disciples ont retranscrit les conversations de leur maître philosophe peu de temps après sa mort. Le confucianisme est considéré comme une philosophie de vie plutôt qu’une religion, puisqu’il ne réfère pas à un pouvoir supérieur ou divin à qui l’on doit respect et obéissance. Cette philosophie morale a été la plus suivie en Chine, avec le bouddhisme et le taoïsme. Le confucianisme prône en tout premier lieu la justice sociale, la tolérance, la paix et le respect des traditions.

Le bouddhisme

Le chef spirituel de ce mouvement s’appelle Bouddha. Il a vécu au 5e siècle avant J.-C. Ce courant de pensée peut être associé à une philosophie (tout comme le confucianisme), mais aussi à une religion, car il prédit qu’une vie après la mort vient délivrer l’humain de ce monde de souffrances. On peut atteindre cette vie (le Nirvana) en posant des actions positives et en évitant les fautes. De plus, les êtres obéissent à la loi des « Karmas », c'est-à-dire les fautes ou les mérites qu’un individu cumule au cours de ses réincarnations.

Le taoïsme

Le taoïsme est un système de pensée religieuse créé par Laozi (né vers 600 av. J.-C.) qui prône la modestie et l’obéissance de l’homme à un ordre naturel de l’univers. Cette religion met l’individu, sa conscience et sa spiritualité au centre de ses principes. Aussi, la vie, la sagesse sont intimement liées aux cycles de la nature. Plus tard, le taoïsme intégrera le principe du yin et du yang : une conception et une explication de tous les phénomènes de la nature. Le yin représente l’énergie féminine, la passivité, l’obscurité. Le yang représente plutôt l’énergie solaire, la lumière, la force mâle.

La poterie

La poterie est apparue en Chine il y a plus de 6000 ans. Les premières poteries étaient souvent de couleur rougeâtre, conséquence du mode de cuisson qui était utilisé alors. Les différentes dynasties apportèrent des modifications et des améliorations dans le processus de fabrication des poteries, ce qui donna des poteries plus élégantes et plus résistantes.

De nombreux objets sont ainsi créés : bols, pots, vases, récipients. Ces objets ont un rôle très pratique puisqu'ils répondent à des besoins réels, mais ils sont aussi très esthétiques. Les Chinois s'inspiraient souvent de la nature (végétation, animaux) dans la production de poterie.

L'armée de terre cuite se trouvant dans le mausolée de l'empereur Qin (259-210 av. J.-C.) est une réalisation exceptionnelle : faite en terre cuite, elle est composée de plus de 8000 statues de soldats, chars et chevaux. Elle fut construite afin d'accompagner l'empereur dans la mort, pour qu'il ne soit pas seul.


Une petite partie de l'armée de terre cuite (cliquer pour agrandir)

Source

Le dragon, symbole chinois

Le dragon est un symbole très important pour la civilisation chinoise. On le retrouve souvent dans les légendes et mythes, entre autres dans ceux en lien avec la fondation de la civilisation. Par ailleurs, les dragons ont été utilisés par toutes les dynasties chinoises. En effet, les empereurs chinois étaient appelés "fils du dragon". Aussi, leurs vêtements et leur palais étaient ornés de dragons.


Le dragon, un animal mythique (cliquer pour agrandir)
Source

Le dragon est un symbole très positif, étant notamment associé au cycle végétal, à l'immortalité, à la réussite ainsi qu'à la force.

Les exercices

Les références

Histoire de la Chine
Les débuts de la Civilisation chinoise
Civilisation chinoise
Histoire de la Chine ancienne
Céramique chinoise
Le dragon oriental


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse