Naissance de l'écriture


Avant la naissance de l’écriture, la communication de l’information (telle que comment pratiquer les cérémonies religieuses, comment organiser l’agriculture ou l’élevage, etc.) se faisait de façon orale.

Après une longue évolution, les groupes humains ont choisi de transmettre certaines informations de façon écrite. On attribue l’invention de l’écriture à la civilisation des Sumériens vers 3500 av. J.-C. Cette civilisation vivait en Mésopotamie. Avant les Sumériens, les peuples du néolithique utilisaient déjà des objets symboliques (des petites boules en argile) pour désigner un objet, une valeur, etc. dans les échanges. Il ne s’agissait pas encore d’écriture, mais de préécriture.

Les premières civilisations se sont tour à tour dotées d’un système d’écriture. Ces systèmes d’écriture étaient rudimentaires. L’écriture pouvait prendre la forme de signes, d’images ou de symboles. Seuls quelques individus pouvaient déchiffrer ces signes. On les appelait « les scribes ».


Le scribe

L'écriture cunéiforme 

L'une des plus anciennes formes d’écriture inventée par les Sumériens s’appelle l’écriture cunéiforme.

On nomme écriture cunéiforme une écriture dont les caractères épousent la forme de coins ou de clous.

Les scribes écrivaient à l’aide d’un roseau taillé en pointe en marquant une tablette d’argile. Au lieu d’écrire en ligne ou en trait, les Sumériens imprégnaient le bout taillé du roseau dans l’argile, ce qui formait de petits triangles, d’où le nom « forme de coins » ou « cunéiforme ».


Écriture cunéiforme (cliquer pour agrandir)
Source

Les premiers systèmes d’écriture retrouvés varient selon leur situation géographique et les civilisations. 

L’écriture pictographique 

L'écriture pictographique est un système d’écriture constitué de petites images représentant une chose concrète. Ce sont des dessins très simples qui symbolisent des objets, des animaux ou des humains. L'écriture pictographique est composée de pictogrammes, qui sont des signes représentant un être, une chose.

 

Écriture pictographique (cliquer pour agrandir)
Source

L'écriture idéographique

L’écriture idéographique est un système d’écriture qui représente un mot, une idée. Elle est constituée d’idéogrammes, qui sont des signes graphiques traduisant le sens d’un mot, d’une idée.

    
 
Écriture idéographique (cliquer pour agrandir)
Source

L'écriture, un excellent outil de communication

L'apparition de l'écriture a permi une véritable révolution de la communication. Les possibilités sont nombreuses et les hommes l'utiliseront pour de multiples usages : commerce, religion, administration, pouvoir, science, etc. Deux cas seront présentés plus en détails ici : la stèle de Mesha et le cadastre de Dunghi.

La stèle de Mesha

La stèle de Mesha est une stèle (bloc de pierre plat contenant des inscriptions) faite de basalte (une pierre volcanique de couleur noire) qui contient le récit de la conquête du royaume d'Israël par Mesha, roi du royaume de Moab, au 9e siècle av. J.-C. Cette stèle nous donne de précieuses informations sur le royaume de Moab ainsi que sur sa rivalité avec le royaume d'Israël. La stèle de Mesha a été retrouvée à Dibon, en Jordanie actuelle, en 1868. Elle est maintenant conservée au musée du Louvre, à Paris.


La stèle de Mesha (cliquer pour agrandir)
Source

Le cadastre de Dunghi

Vers 3000 av. J.-C. apparaissent les premiers cadastres. Ces cadastres sont créés par les scribes sur des tablettes d'argiles.

Un cadastre est un plan qui indique la superficie et les découpages d'un territoire.

Grâce au cadastre, on connaît la grandeur des terres de chacun, ce qui permet notamment de fixer le montant d'impôt que chacun devrait payer. Le cadastre de Dunghi est le plus vieux cadastre connu.

Les exercices

Les références

Écriture dans l’Antiquité
Stèle de Mesha (musée du Louvre)
La stèle de Mesha


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse