Christophe Colomb

En se fiant aux cartes de l’époque, Christophe Colomb (1451-1506) est convaincu qu’il est tout à fait possible d’atteindre les Indes par l’ouest en traversant un seul océan. Il croit aussi, selon ses connaissances et ses observations en astronomie et en cartographie, que la terre est réellement ronde. Il met donc en place sont projet de traverser l’océan. Selon lui, cet océan à traverser n’est pas si large. Il réussit finalement à trouver des commanditaires pour financer son voyage.

Le projet est d'abord refusé par les Portugais qui se concentrent désormais sur la route du Cap de Bonne-Espérance. Les Espagnols l’acceptent toutefois s’il ajoute un aspect religieux à son voyage. Colomb accepte pour satisfaires la royauté catholique.


Christophe Colomb

Le 3 août 1492, 3 navires, des caravelles, mettent le cap vers l’ouest. Au cours de la traversée, l’équipage perd patience : l’océan est beaucoup plus long que prévu. Colomb et son équipage accostent finalement sur un rivage des Bahamas. Convaincu qu’il a atteint les Indes, Colomb entre en contact avec les indigènes. Ne trouvant pas de richesses, il poursuit sa route et atteint successivement Cuba et Haïti, endroit où il établit une garnison. Après y être resté quelque temps, il retourne vers l’Espagne où il reçoit un accueil triomphal malgré l’absence de richesses.

Colomb entreprendra un second voyage en 1493. Il part cette fois avec 17 navires. Ce nouveau voyage se déroule toutefois moins bien que prévu : sa garnison a été ravagée par la maladie et les relations avec les indigènes se sont détériorées. Colomb découvre aussi le cannibalisme des indigènes. Pour cette raison, il les force à l'esclavage et entreprend leur évangélisation. Il retourne encore une fois à Séville sans richesse en 1496.

Christophe Colomb va repartir en 1498. À son arrivée, il ne conçoit toujours pas qu’il y ait un autre continent entre l’Europe et l’Asie, il pensait alors avoir découvert une nouvelle région des Indes. Encore une fois, son voyage ne se déroule pas à merveille : ses garnisons se battent et Colomb instaure un système de répartition des indigènes. Il organise même un trafic d’esclaves vers l’Espagne. Le taux de mortalité des autochtones va grimper en raison des maladies, du travail forcé, du manque de nourriture, des suicides, de cette nouvelle vie loin de la tribu et de la famille. Un enquêteur renvoie d’ailleurs Colomb en Espagne pour qu’il justifie l’absence de richesses et le traitement qu’il inflige aux autochtones.


Les 4 voyages de Christophe Colomb

Christophe Colomb entreprend un dernier voyage au cours duquel il explore les côtes du Honduras. Il n’y a toujours pas d’or et il est toujours convaincu qu'il ne s'agit pas d'un nouveau continent.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse