Jacques Cartier

Issu d’une famille de marins, Jacques Cartier (1491-1557) se fait engager par le roi de France pour découvrir le passage de la route des Indes en suivant le nord-ouest.


Jacques Cartier

Son premier voyage s’amorce en 1534 alors que la pêche à la morue est déjà pratiquée dans le secteur du Labrador. Il traverse l’océan en à peine 20 jours. Il longe les côtes de Terre-Neuve, du Labrador, des Îles-de-la-Madeleine et de l’Île-du-Prince-Édouard. Comme il cherche un passage vers l’ouest, il explore plusieurs baies : Baie des Chaleurs, Baie de Gaspé, etc. Il y fait un court séjour et établit des premiers contacts avec les Amérindiens. Il retourne en France en septembre 1534.

Il repart pour un deuxième voyage dès mai 1535. Il reprend alors ses explorations sur la Côte-Nord, il donne d’ailleurs le nom Saint-Laurent à une baie, nom qui restera pour le golfe et le fleuve. Des Amérindiens lui donnent des informations sur ce fleuve : un immense cours d’eau qui se resserre, où l’eau devient douce et dont personne n’a jamais vu la source. Cartier est alors convaincu qu’il détient le fameux passage qu’il recherche.

Il amorce alors de remonter le fleuve, dépasse le Saguenay et aboutit finalement à Hochelaga (Montréal), avant de retourner en France. Le deuxième voyage donne lieu à un bilan positif : on a trouvé la voie menant au continent, un bon contact est créé avec les Amérindiens et on sait peut-être où trouver de l’or.
 
Une nouvelle expédition s'amorce dans laquelle Cartier devient le subalterne de Roberval. Cartier quitte pourtant la France bien avant son supérieur. Dès son arrivée dans les nouvelles contrées, la situation s’annonce plus difficile : les relations se compliquent avec les Amérindiens et plusieurs maladies font des victimes chez les colons. Cartier quitte avant l’arrivée de Roberval. Il retourne en France, convaincu que ses cales sont pleines de diamants et d’or. Arrivé en France, il constate que ce sont des matériaux qui leur ressemblent, mais qui ne valent rien.


Carte des explorations de Cartier dans le golfe et le fleuve Saint-Laurent

On retient aussi de Cartier ses récits de voyage qui permettent de connaître ses premières impressions sur les paysages et les Amérindiens.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse