Les Sioux

Amérindiens des Plaines : les Sioux

Le peuple des Sioux est en fait formé de 3 grands groupes. Ce regroupement s’appelle officiellement le peuple des 7 feux. Le nom de Sioux leur a été donné par d’autres communautés. Sioux signifie serpent tricheur. Les trois groupes du peuple des 7 feux sont les Lakota, les Dakota et les Nakota. Chacun de ces groupes est allié et est nommé en fonction de l'endroit où il vit. Le territoire des Sioux se situe principalement dans les plaines du nord des États-Unis.


En vert, le territoire des Sioux

Histoire et origines

La terre natale des Sioux est située à l’est du continent américain. Toutefois, le peuple a été chassé par d’autres tribus plus puissantes et s’est vu forcé de se déplacer de plus en plus vers l’ouest. Pendant leur périple, les Sioux ont acquis des armes à feu et des chevaux. Ces nouvelles acquisitions ont favorisé la prise de possession de nouvelles terres et l’adaptation à un nouveau mode de vie. En 1805, le territoire sioux comprend les régions situées entre le Wyoming et le Wisconsin, et ce, jusqu’à la frontière canadienne. Les 7 tribus alliées ont chacune leur chef.

Mode de vie

Le style de vie des Sioux a changé avec les nombreux déplacements du peuple. L’acquisition de chevaux a fait en sorte que les Sioux sont devenus des tribus de cavaliers nomades. En s’installant dans les prairies, les Sioux se sont tournés vers la chasse au bison. Ils ne pratiquaient pas beaucoup l’agriculture puisque les sols ne s’y prêtaient pas vraiment.


Trois chefs sioux et leurs chevaux

L’alimentation des Sioux était basée sur deux repas quotidiens composés de bison, de fruits, de noix, de plantes et de racines. Ils conservaient la viande de bison en la séchant. Comme ils ont eu beaucoup de difficulté à s’installer sur un nouveau territoire, les Sioux ont également adopté un mode de vie beaucoup plus guerrier. Leurs armes se sont développées avec le temps et étaient composées principalement de couteaux, d'arcs, de flèches, de lances et de boucliers.
  
Avant d’entreprendre leur périple vers l’ouest, les Sioux habitaient dans des huttes recouvertes de terre et dans des tipis en période de chasse. Après leur migration, les Sioux ont adopté les tipis en peau de bison afin de s'abriter. Les tipis étaient faciles à construire et à déplacer, ce qui convenait mieux à leur mode de vie nomade.
 
Les Sioux chassaient abondamment le bison et ils en utilisaient toutes les parties. L’extinction de cette espèce n’est survenue qu’à partir du moment où les Américains se sont mis à chasser le bison dans le but d'en faire le commerce.

Traditions et coutumes

Les hommes devaient s’occuper de la chasse au bison, de la fabrication des armes (arcs et flèches) et de faire la guerre. Les hommes protégeaient leur territoire et partaient à la conquête de nouvelles régions. De plus, protéger les chevaux était l’un des rôles les plus importants : les chevaux étaient en effet le bien le plus précieux des Sioux.
 
De leur côté, les femmes s’occupaient du feu, d'aller chercher l’eau, de préparer les repas, de confectionner et de réparer les vêtements, les mocassins, les selles et les outils. Les femmes les plus habiles fabriquaient les objets liés à la religion. Comme ces objets étaient importants, les femmes qui les fabriquaient étaient très estimées au sein du groupe.
 
La religion jouait un rôle important dans la vie quotidienne des Sioux. Pour eux, il n’y avait pas de différence entre le naturel et le surnaturel puisque la vie sur terre est aussi importante que la vie spirituelle et qu'il y a un lien essentiel entre l’Homme et la terre. Cette vie spirituelle s’exprime à l'intérieur de trois cérémonies importantes : la cérémonie de la pipe sacrée, la loge de sudation et la quête de vision. La cérémonie de la pipe sacrée vise à communiquer avec le grand esprit. Pour y arriver, les Sioux fument du tabac et de l’écorce de saule rouge à l’aide d’une pipe sacrée uniquement utilisée lors de cette cérémonie.


La pipe utilisée lors de la cérémonie

La loge de sudation est une cérémonie dans laquelle il faut passer un certain temps dans un tipi rempli de vapeur. Ce rite visait à purifier les gens, à leur faire vivre une renaissance, une nouvelle lucidité. La quête de vision est, pour sa part, un rite initiatique. Cette cérémonie est en fait une épreuve pour tester la force morale et spirituelle. Le participant subissait alors un jeûne complet et était à l'affût des visions qui viendraient à lui. Après la cérémonie, l’Homme médecine (l'intermédiaire entre le Grand Créateur et la tribu) interprétait les visions. L’Homme médecine est également le chaman dont les rôles consistent principalement à guérir et à interpréter les rêves et les visions.

Premiers contacts avec la culture européenne

L’arrivée des Blancs a provoqué la fin rapide du mode de vie des Sioux. De plus, la chasse intensive du bison qui est pratiquée provoque la disparition de l’animal. À la suite de cette extinction de l'espèce, les Sioux pratiquent la ghost dance qui vise à faire revenir le bison et disparaître les Blancs. Le but de la danse est de retourner au mode de vie passé. Aujourd’hui pourtant, la plupart des Sioux se sont adaptés à la vie en ville et plusieurs s’impliquent dans l’industrie du tourisme. Les Sioux habitent principalement dans le Dakota.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse