Les lieux de culte

La cathédrale

Les villes, en devenant des lieux privilégiés d’échanges commerciaux, se faisaient fortement concurrence entre elles. Les immenses cathédrales étaient construites dans le but d’impressionner les autres villes. Les rivalités étaient nombreuses et les dirigeants des villes voulaient posséder la plus grande et la plus haute cathédrale de la région, et ce, malgré les sommes souvent faramineuses qu'il fallait investir pour y parvenir.


La cathédrale Saint-André, à Bordeaux, vue de l’extérieur (cliquer pour agrandir)

La construction des cathédrales était financée par les impôts, les dons et les legs. Le responsable de la cathédrale était l’évêque qui devait assurer la vie religieuse de la ville, rechercher les hérétiques (avant l’Inquisition) et former le clergé. La cathédrale était souvent située à côté du palais de l’évêque.


La cathédrale Saint-André, vue de l’intérieur (cliquer pour agrandir)

Les grandes cathédrales, d’abord d’architecture romane puis gothique, s’intégraient dans un quartier déjà fortement influencé par la religion.

Le monastère

Un monastère est un bâtiment qui abrite une communauté de moines. Il est situé en campagne, à l'extérieur des villes.

Les monastères sont nombreux en Europe au Moyen Âge et ils jouent un rôle important dans la christianisation. À l'origine, chaque monastère possède ses propres règles qui encadrent la vie des moines et des moniales. La situation change en 540, année pendant laquelle l'abbé saint Benoît de Nursie écrit une règle, la Règle bénédictine ou règle de saint Benoît, qui vise l'organisation de la vie au monastère.

Cette règle impose :

  • la modération (dans l'alimentation et le sommeil);
  • l'obéissance;
  • le respect du silence;
  • l'austérité (vivre à l'écart du reste de la population, renoncer aux possessions et à la richesse);
  • l'humilité;
  • la charité.

Cette règle sera adoptée par l'ensemble des monastères à partir du 7e siècle.


Monastère médiéval, France (cliquer pour agrandir)
Source

L'abbaye

L'abbaye est un édifice religieux qui est sous la responsabilité d'un abbé ou d'une abbesse, tout comme le monastère.

L'abbaye de Cluny

L'abbaye de Cluny fut construite en France à partir du 10e siècle par le Duc d'Aquitaine. Elle fut construite dans un contexte pendant lequel l'état de l'Église se détériore. Plusieurs membres du clergé ne respectent plus vraiment la loi et la morale chrétienne ni la règle bénédictine. En effet, plusieurs abbés et évêques ont des comportements et pratiques qui vont à l'encontre des traditions de l'Église : vente et achat de fonction religieuse, mariage, port d'armes, etc. Toutefois, le nouvel ordre de Cluny veut changer la situation et respecte rigoureusement la règle de saint Benoît.


L'abbaye de Cluny (cliquer pour agrandir)
Source

La charte de l'abbaye de Cluny

Lors de la fondation de l'abbaye de Cluny, le Duc d'Aquitaine, Guillaume 1er, rédige une charte. Celle-ci octroie aux moines des terres et, fait très important, mentionne que les laïcs (non religieux) ne pourront en aucun cas intervenir dans les affaires des moines de l'ordre de Cluny.

Les exercices

Les références

Visite virtuelle de la cathédrale de Fribourg-en-Brisgau
Saint Benoît de Nursie

La règle de saint Benoît
L'abbaye de Cluny


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse