Occident d'autrefois et d'aujourd'hui

On entend souvent parler du monde occidental ou de l’Occident. Cette notion très vaste est souvent employée, mais rarement définie. Il y a toutefois plusieurs manières de définir l’Occident : définition géographique, culturelle ou politique. De plus, la notion d’Occident a évolué au cours de l’histoire, s'adaptant aux changements politiques, religieux et à la colonisation.

Définition géographique

L’Occident est l'ensemble des pays d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord.

La notion actuelle d’Occident et sa conception sont issues de la guerre froide où l’Occident était constitué de l’Europe de l’Ouest et de ses alliés anglo-saxons. Lors de la guerre froide, ces régions du monde s’opposaient au Bloc de l’Est, formé principalement de la Russie et de la Chine. Par contre, l'emploi du mot Occident afin de désigner une région du monde tire ses origines d'une époque beaucoup plus lointaine avec l’Empire romain d’Occident.

Définition culturelle

Bien que la notion d’Occident ait évolué dans le temps, l’Occident peut désigner l’ensemble des caractéristiques culturelles et historiques communes ainsi qu’une manière de vivre semblable pour certaines régions.

Deux influences majeures sur la culture occidentale

La culture occidentale puise son identité de deux sources principales : le monde gréco-romain et les traditions judéo-chrétiennes.

Le monde gréco-romain

Les civilisations grecques et romaines ont profondément marqué la culture occidentale. Par exemple, plusieurs langues modernes portent des traces des langues grecques et latines. Quelques autres sont d’ailleurs directement issues du latin de l’Empire romain, dont le français. Par ailleurs, les langues de l’Antiquité n’ont pas seulement marqué le lexique et la syntaxe, mais également la manière d’écrire puisque l’alphabet de plusieurs langues provient également de la culture gréco-romaine.


L’École d’Athènes, toile de Raphaël, représente bien la culture et la philosophie de la Grèce antique

Outre les influences langagières, le monde gréco-romain a imprégné la civilisation occidentale par le leg de différents héritages : calendrier, notion du temps, lois, droits humains, habitudes alimentaires et vestimentaires, architecture, philosophie, etc.

L’influence judéo-chrétienne

La principale influence du judéo-christianisme se reflète dans la religion et la spiritualité, notamment par le monothéisme (religion qui n'admet qu'un seul Dieu) du judaïsme ainsi que par les valeurs éthiques et morales des textes sacrés. Il faut également rappeler que les valeurs présentées dans l’Ancien Testament sont présentes dans l'enseignement des trois grandes religions monothéistes que sont le judaïsme, le christianisme et l’islamisme.
 
À certaines époques de l’histoire occidentale, la vie religieuse a occupé une place importante dans la vie quotidienne. Cette influence se traduisait par sa présence importante dans les arts. Plusieurs peintres et artistes représentaient des sujets religieux (vie du Christ, vie des Saints, miracles, etc.). La présence de la religion dans les arts n’a jamais réellement cessé au cours de l’histoire : des peintres de toutes les époques ont représenté des épisodes de la vie de Jésus ou de Marie.
 
Voici d’ailleurs quelques représentations de la Vierge et Jésus issues de plusieurs époques :


La Vierge à l’enfant, de Giotto (1320)

La Vierge allaitant, de Leonard de Vinci (1490)

La Vierge corrigeant l’Enfant Jésus, par Max Ernst en 1924 (courant surréaliste)

Le langage est également influencé par les traditions religieuses chrétiennes. Plusieurs expressions courantes proviennent des évènements relatés dans la Bible ou dans l’histoire chrétienne.

L’expression bouc émissaire (qui désigne une personne que l’on accuse facilement et qui paie toujours pour la faute des autres) est une expression qui provient de la Bible.

Représentation de la tradition juive du bouc émissaire par le peintre William Holman Hunt, en 1854

Cette expression est issue d’une vieille tradition du peuple hébreu et fait référence au grand prêtre qui envoyait un bouc chargé de tous les péchés d'Israël dans le désert. L'animal symbolisait les péchés humains et c’est pourquoi on l’envoyait dans le désert. Aujourd’hui, cette tradition n’a plus lieu, mais l’expression est restée.

Résumé de l’évolution de l’Occident

L’histoire de l’Occident peut se résumer en quatre grandes périodes si on considère l'état de la civilisation, de la religion et de la politique. Ces périodes vont de 3500 avant J.-C. à aujourd’hui et les quatre phases sont les origines, la période méditerranéenne, la période européenne et la période atlantique et mondiale.

Les origines de la civilisation occidentale (-3 500 à -800) 

Cette période se situe entre 3500 avant J.-C. et 800 avant J.-C. et représente les premières civilisations au Proche-Orient, dont l’Égypte et la Mésopotamie. Ces deux civilisations ont développé et accumulé des connaissances qui seront transmises aux civilisations de la seconde période historique dans le bassin méditerranéen.


L’un des poids utilisés par les marchands mésopotamiens pour le commerce

C’est également pendant cette période que le peuple hébreu a développé une première religion monothéiste : le judaïsme. Le monothéisme, plus particulièrement le judaïsme, a eu une importance capitale sur la culture occidentale.

La phase méditerranéenne (-800 à 476)

Deux peuples puissants ont assimilé la culture du Proche-Orient et l’ont propagée autour du bassin méditerranéen. Les Phéniciens, peuple vivant sur la côte est de la Méditerranée (environ là où se trouve le Liban actuel), ont propagé la culture des premières civilisations grâce au commerce et à la colonisation. L’un des apports majeurs de la culture phénicienne est sans doute la diffusion de l’alphabet jusque dans l’ouest de la Méditerranée.
 
Les Grecs ont également favorisé la diffusion des connaissances et des traits culturels grâce à la colonisation et au commerce. En fait, l’apport grec à toute la culture occidentale est sans égal. Les Grecs ont propagé une culture riche et dynamique dont plusieurs aspects sont encore présents aujourd’hui, dont la démocratie.


La Vénus de Milo, exemple de la sculpture de la Grèce antique également représentative de l’importance des mythes grecs
 
Dans la dernière partie de cette période historique, le peuple romain a également participé à l’essor de la culture occidentale en intégrant, d'une part, les traits culturels de la Grèce, mais aussi en stimulant l’unité politique et culturelle de l’Occident grâce à de nombreux ajouts tels que le droit, l’architecture, l'urbanisme, le calendrier, le régime politique, etc.


L’Arc de Titus constitue un héritage de l’Empire romain. Il a également influencé l’architecture de la modernité (exemple : l’Arc de triomphe de la place de l’Étoile à Paris).
 
Il ne faut pas négliger l’apport du christianisme à la fin de l’Empire romain. En effet, en assimilant à la fois les traits culturels gréco-romains et l’univers judéo-chrétien, l’empire romain a réussi à intégrer ces deux influences majeures à la culture occidentale. Pendant la phase méditerranéenne, la culture occidentale dominait sur trois continents, l'Asie (Proche-Orient), l'Afrique (Nord du Saraha) et l'Europe (sud du Danube), ce qui lui donnait une puissance économique, culturelle et politique majeure.  

La phase européenne (476-1492)

Cette phase, qui a duré entre 476 et 1492, est en fait la période du Moyen Âge en Occident. Plusieurs évènements majeurs auraient pu amoindrir la force de la culture occidentale au début du Moyen Âge. En effet, la chute de l’Empire romain, les nombreuses invasions barbares et l’effondrement de l’empire ainsi que de son régime politique ont compromis l'épanouissement de la culture occidentale.
 
Malgré tout, cette culture a perduré, principalement grâce à trois groupes importants : les Byzantins, les Germains romanisés et le monde arabe. Les Byzantins, évoluant à l’est de la Méditerranée, ont participé à la survie de la culture occidentale grâce à leurs bibliothèques et leurs institutions favorisant la conservation des savoirs. Plusieurs textes de l’Antiquité (philosophiques et littéraires) ont survécu jusqu’à aujourd’hui grâce aux bibliothèques de Constantinople.
 
Les Germains, romanisés et convertis au christianisme, ont pu conserver des traits culturels occidentaux grâce à leur vaste empire : le Saint-Empire romain germanique. Le monde arabe, héritier de la Grèce antique, a collaboré à la conservation des valeurs occidentales en diffusant l'héritage grec.
 
Au même moment, alors que la civilisation occidentale survivait grâce à la volonté de quelques groupes, d’autres civilisations du Proche-Orient et de l’Afrique se sont détachées de la culture occidentale. Les peuples de culture occidentale se concentraient alors sur le continent européen. La période médiévale est malgré tout marquée par la christianisation de l’Europe et l’Occident acquerra les traits culturels propres au christianisme. Les cathédrales, dont Notre-Dame de Paris, font partie de l’héritage chrétien du Moyen Âge et font foi de la place occupée par le christianisme à cette période.

La phase atlantique mondiale (1492 – aujourd’hui)

La dernière période de l’histoire occidentale est marquée par un vaste essor culturel et par l'entreprise d’expansion territoriale. La culture occidentale pendant la Renaissance se distingue par un retour à l’Antiquité, de nombreux développements technologiques et scientifiques et une période d’exploration et de colonisation.
 
D’ailleurs, la période de la conquête a conféré un caractère plus négatif à la civilisation occidentale en raison de l’agressivité de la civilisation occidentale sur les peuples conquis, des pillages, des massacres, des abus envers les autochtones et de la traite esclavagiste des Africains.


Illustration des impacts négatifs de la colonisation

L’Occident se démarquait fortement des autres cultures grâce à son dynamisme géographique et économique. La phase expansionniste a d’ailleurs fait en sorte que les civilisations de l’Amérique du Nord appartiennent dorénavant à la culture occidentale. En somme, la phase atlantique représente la période où l’Occident et ses valeurs dominent le reste du monde. Actuellement, tous les pays de la planète sont influencés par la culture occidentale, et ce, sur plusieurs plans : politique, économique, religieux, artistique, etc. L’ère géographique de l’Occident inclut aujourd'hui l’Europe, les Amériques, l’Australie ainsi que certaines régions de l’Afrique et de l’Asie.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse