L'État romain

Les institutions

Pour la définition de la société romaine et de ses groupes sociaux, consulter la fiche La société romaine.


Les institutions romaines sous l'empire (cliquer pour agrandir)

Le Sénat

Le Sénat est une des plus vieilles institutions politiques de la Rome antique. Par contre, sa composition et son pouvoir ont évolué avec le temps. Dans l'Empire romain, le Sénat est moins puissant, car il est dominé par l'empereur.

Il est composé de 600 sénateurs choisis par l'empereur. Les sénateurs occupent des postes qui concernent l'administration de l'Italie, mais aussi des provinces (territoires conquis hors de l'Italie). Les sénateurs agissent à titre de conseillers de l'empereur et approuvent ses décisions. De plus, ils gèrent le trésor public et confirment la succession de l'empereur.

Les magistratures

Un magistrat romain est, sous la République, une personne qui est élue par le peuple de Rome. Les magistrats sont donc des représentants du peuple. Dans l'empire, ils seront nommés plutôt qu'élus.

Une magistrature est une fonction exercée par un magistrat. 

Les magistrats sont des administrateurs de l'État qui sont choisis par l'empereur qui soumet ensuite les noms pour les faire approuver par le Sénat. Ces magistrats s'occupent des finances (questeur), de la justice (préteur), de l'armée (consul) et de la capitale de l'empire, Rome (censeur). Ces magistrats perdront beaucoup de pouvoir durant l'empire, l'empereur détenant la grande majorité des pouvoirs.

Les offices palatins

Ce sont les ministères qui regroupent les fonctionnaires de l'empire, ceux-ci effectuent des tâches administratives pour assurer le bon fonctionnement de l'État.

Les comices et le conseil

Les comices sont des assemblées du peuple qui ont pour mandat de proposer des nominations pour les différentes magistratures. L'empereur va par la suite confirmer les choix des comices.

Le conseil donne pour sa part des avis de nature politique et juridique à l'empereur. Il est composé essentiellement d'amis et de membres de la famille de l'empereur.

Les infrastructures

Les routes terrestres

Les routes romaines relient tous les territoires de l'empire, de la Bretagne à l'Afrique. Le réseau comprend près de 60 000 kilomètres de routes, dont certaines sont toujours utilisées aujourd'hui. Le réseau routier apporte plusieurs avantages : il permet de se déplacer beaucoup plus rapidement à travers l'empire. Ainsi, l'armée romaine et les fonctionnaires de l'État peuvent se rendre plus facilement à destination.


La via appia (la voie appienne) (cliquer pour agrandir)
Source

Aussi, il est dorénavant plus facile d'échanger de l'information à travers les différentes provinces et Rome. De plus, les routes aident au développement du commerce. Rome, capitale de l'empire, fait venir des biens qui proviennent des quatre coins de l'empire.

Les routes maritimes

Les voies maritimes sont un complément aux routes terrestres et constituent ensemble un réseau complet permettant les déplacements rapides, rendant ainsi la gestion de l'empire, le commerce et l'armée plus efficaces. Le port d'Ostie, qui a été longtemps le plus important de l'empire, est situé sur le Tibre. Des centaines de milliers de tonnes de marchandises diverses y passaient chaque année.


Les routes terrestres et maritimes romaines (cliquer pour agrandir)
Source

Aqueducs et égouts

Les Romains étaient très ingénieux et habiles pour approvisionner les villes en eau potable, même si elles étaient situées loin des sources. Rome était approvisionnée en eau potable grâce aux aqueducs.

Les Romains avaient également construit un système d'égout efficace dans de grandes villes qui permettait d'évacuer les eaux usées. Ce système était surtout réservé aux édifices publics et aux maisons appartenant aux mieux nantis.

L'armée romaine

Les soldats de Rome

L'armée de l'Empire romain a une caractéristique importante : elle est permanente. Les soldats sont des soldats professionnels payés par l'État. Avec le temps, l'armée va incorporer certaines armes et techniques issues d'autres peuples qu'elle a affrontés. C'est une armée disciplinée et efficace qui a permis à l'empire de prendre beaucoup d'expansion et de conquérir de nombreux territoires. Elle compte plus de 300 000 soldats appelés les légionnaires.

L'armée romaine est organisée ainsi :

- 30 légions, chacune comprenant 10 cohortes;
- chaque cohorte comprend 3 manipules;
- chaque manipule comprend 2 centuries;
- chaque centurie compte 100 légionnaires.



Un légionnaire romain (cliquer pour agrandir)
Source

Techniques et armes de siège

Pour conquérir de nouveaux territoires, les Romains ont dû assiéger des villes. Pour ce faire, ils utilisaient plusieurs armes et techniques de siège.

Assiéger une ville signifie l'encercler avec une armée et la forcer à se rendre afin d'en prendre possession.

Parmi les armes utilisées, il y avait :

  • la catapulte, qui lance des projectiles visant à démolir les fortifications et les bâtiments;
  • le bélier, qui sert à enfoncer les portes;
  • la baliste, qui est une grande arbalète lançant des projectiles;
  • la tour de siège, qui permet aux légionnaires de pénétrer dans la ville en passant au-dessus des murs.



Les armes de siège utilisées par les Romains (cliquer pour agrandir)
Source

La marine

Bien que la principale force de l'armée impériale soit le combat terrestre, l'Empire romain possède une marine de guerre comptant des bateaux présents tout autour de la Méditerranée. Le rôle de cette marine est de combattre les pirates, de protéger les bateaux de commerce et, évidemment, de combattre lors de conflits opposant Rome à d'autres nations.


La maquette d'une trirème romaine (cliquer pour agrandir)
Source

Les exercices

Les références

Le Sénat sous l'Empire romain
Les magistratures romaines
L'Empire romain
Les institutions romaines
Organisation de l'armée romaine


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse