Les conflits dans les Balkans

Le conflit au Kosovo fut fortement influencé par les guerres qui ont secoué la région des Balkans pendant toute la décennie de 1990. Le régime politique de Slobodan Milosevic, ancien président de la Serbie, a joué un rôle important dans tous ces conflits.

Guerre de Croatie

Après la chute de l’Union soviétique, la Yougoslavie fut très instable. Formée par six républiques, la Yougoslavie a traversé une période de crise économique et fut aux prises avec des dirigeants extrémistes.


Différentes nations peuplant la Yougoslavie

Chaque nation aspirait à une plus grande autonomie politique puisque toutes les institutions yougoslaves (dont l’armée) étaient contrôlées par les Serbes.  Les Croates manifestaient de plus en plus fortement un désir d’indépendance. Ces ambitions étaient réfrénées par les Serbes de la région, dont le nationalisme, voire la haine, était stimulé par Milosevic.
 

Slobodan Milosevic


C’est en 1991 que la Croatie et la Slovénie ont proclamé leur indépendance. Aussitôt, la Serbie envoyait des troupes dans ces deux nouveaux États. Les attaques sur les Croates étaient violentes : assassinats, massacres, déportations. Les villages étaient pillés et les grandes villes étaient assiégées. Plusieurs pays occidentaux ont tenté d’aider les Croates victimes de ces massacres. L’ONU a d’ailleurs émis plusieurs cessez-le-feu qui ne furent pas pris en considération.
 

La Croatie pendant la guerre (cliquer pour agrandir)

Guerre de Bosnie

Pratiquement au même moment, la Bosnie était également touchée par ces tensions violentes entre les Serbes, les Croates et les musulmans. La population de la Bosnie était divisée entre les Bosniaques, les Serbes et les Croates.

Comme ce fut le cas en Croatie, la Bosnie avait organisé un référendum pour l’indépendance. Les Bosniaques et les Croates étaient favorables à l’indépendance alors que les Serbes ont boycotté le référendum. L’indépendance fut donc proclamée le 1er mars 1992.
 
Cette proclamation a aussitôt enclenché une longue guerre qui a duré 3 ans et demi. Mécontents de la nouvelle situation, les Serbes ont décidé de former un nouvel État indépendant de la Bosnie, mais rattaché à la Yougoslavie. Une armée serbe fut levée, grandement appuyée par l’armée nationale de Serbie. Les Bosniaques n’ayant pas prévu la guerre n’ont pas d’armée et leur défaite fut cuisante. Les Serbes ont rapidement occupé 75 % du territoire de la Bosnie. Sarajevo était assiégée.
 
Pour donner un coup de main aux Bosniaques, les pays étrangers ont organisé un blocus des armes sur la Serbie. Toutefois, aucune action militaire ne fut organisée par les pays européens. La situation s’est davantage détériorée lorsque les Bosniaques et les Croates ont cessé de combattre ensemble. Les peuples combattaient en oubliant la véritable cause alors que toutes les régions étaient ravagées. En Serbie, l’embargo a causé une pénurie de ressources et de nourriture.

Ce n’est qu’en 1995 que les États-Unis et l’Europe ont décidé d’intervenir concrètement en Bosnie. L’OTAN participait également aux bombardements. Le plan de paix fut proposé et incluait une division du territoire en laissant 51 % aux Bosniaques et aux Croates et 49 % aux Serbes. Cet accord fut accepté et signé en décembre 1995. Depuis, la Bosnie est divisée en deux États : la République serbe de Bosnie et la Fédération croato-musulmane. Les relations entre les deux États sont encore toutefois très difficiles.

Guerre au Kosovo

Le Kosovo était une province de la République de la Serbie. Des tensions fortes existent depuis longtemps entre les Croates et les Albanais. Les deux peuples se considèrent comme les habitants légitimes du Kosovo. En 1996, l’Armée de libération du Kosovo, qui réclamait l’indépendance, se lançait dans les attaques terroristes. Les dirigeants serbes réagissaient aussitôt en organisant une forte répression sur les Albanais. L’effondrement économique du gouvernement albanais a permis aux Serbes d’exercer encore plus de contrôle sur ce peuple, augmentant ainsi considérablement les tensions et les attaques interraciales.

Des milliers d’Albanais furent déplacés. Des menaces d’épuration ethnique planaient, provoquant la fuite hors du Kosovo. Le 24 mars 1999, une vaste opération de l’OTAN fut lancée : la région fut constamment bombardée pendant 78 jours. Le 10 juin 1999, les forces serbes se retiraient du Kosovo. Après tous ces évènements, Milosevic n’a pas remporté les élections de 2000. Le Kosovo a proclamé son indépendance le 17 février 2008, cette indépendance a été reconnue par plusieurs pays par la suite.

Les exercices

Les références

 


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse