Révolution cubaine

Cuba est une île qui a obtenu son indépendance politique face à l’Espagne en 1902.

 
L’île de Cuba

Par sa situation politique, l’économie cubaine dépendait fortement de celle des États-Unis.

Batista au pouvoir

En mars 1952, Fulgencio Batista a pris le pouvoir par la force et a instauré une dictature. Le pouvoir de Batista était reconnu par les États-Unis puisqu’il encourageait les intérêts américains.


Fulgencio Batista

La situation économique de Cuba était difficile et la politique était marquée par la corruption. Avec le régime de Batista, Cuba fut l’une des destinations vacances des Américains où la prostitution, la vente d’armes, les casinos et le blanchiment d’argent y régnaient.

L’opposition au régime instauré par Batista s’est rapidement formée. Organisée autour de Fidel Castro, l’opposition a tenté d’attaquer une caserne de Santiago en 1953, attaque qui fut un échec. Pendant son procès, Fidel Castro a fait la promotion de ses idées.


Fidel Castro en 1959
Source
 
Le 1er novembre 1954, Batista organisait des élections présidentielles pendant lesquelles il fut élu. Cette élection légale enlevait des arguments à l’opposition.

L’organisation de l’opposition par Castro

Après son arrestation, Castro s’est installé au Mexique pour organiser le mouvement d’opposition. Le 2 décembre 1956, Castro et 81 alliés sont débarqués sur l’île de Cuba.


Castro et ses troupes

Le 13 mars 1957, ce groupe tentait une attaque sur le gouvernement présidentiel. Le but était d’assassiner Batista. L’échec de l’opération a entraîné une forte répression, mais n’a suscité aucune réaction des États-Unis. Castro continuait son combat contre le régime de Batista à partir de Santiago.

Sa cause était alors connue partout. Castro profitait du soutien d’un jeune révolutionnaire, Ernesto Guevara, surnommé le Che.


Che Guevara

Lorsque le groupe de révolutionnaires a réussi à prendre la ville de Santa Clara, à Noël 1958, cela a provoqué la fuite de Batista et des Américains présents à Cuba. Le 8 janvier 1959, Fidel Castro entrait à La Havane et instaurait un nouvel État cubain.

Réaction des Américains

Devant la prise de pouvoir de Castro et la mise en place du nouveau régime, les Américains ont amorcé un blocus sur Cuba, qui devait alors chercher un nouvel allié. L’alliance entre Cuba et l’U.R.S.S. a mené à la crise des missiles. L’embargo américain a provoqué une plus forte radicalisation du régime castriste.

Le régime mis en place par Castro

Les premières mesures instaurées par Castro concernaient la nationalisation des ressources cubaines et des transports, pour éviter que cela ne soit contrôlé par les puissances étrangères. Castro a également mis sur pied des mesures variées : gratuité des loyers, réforme de l’agriculture, tribunaux révolutionnaires, peine de mort, etc.

Les terres devinrent ainsi la propriété de l’État. La taille des terres agricoles était également contrôlée par une loi visant à éliminer les trop grands exploitants et les exploitations trop petites pour être rentables. Par toutes ces décisions, le nouveau président souhaitait une meilleure distribution des richesses. D’ailleurs, en 1961, le régime cubain devint un régime communiste.
 
La nationalisation de Cuba se poursuivait. En août 1960, Cuba expropriait et nationalisait toutes les entreprises étrangères. En septembre, la même opération fut effectuée sur les banques. Ensuite, Cuba nationalisait sa production de tabac et de sucre. Le régime révolutionnaire n’acceptait aucune contestation. Dans la première année, il n’y eut pas moins de 600 exécutions. De plus, dans les années 1960, la police du régime a arrêté 20 000 prisonniers politiques.
 
À plusieurs reprises, les Américains ont tenté de provoquer une contre-révolution. Chaque fois, le peuple cubain a appuyé le régime castriste.

Cuba et la politique internationale

Le régime castriste visait une plus grande place en politique internationale, surtout par rapport aux pays du tiers monde. C’est pourquoi Castro encourageait les guérillas en Amérique latine. En 1964, Cuba affirmait d’ailleurs son droit à soutenir les mouvements révolutionnaires qui naissaient dans les pays qui étaient favorables aux agressions de Cuba.

 
Che Guevara et le premier ministre égyptien, Nasser

Le 9 juillet 1960, Cuba confisquait toutes les entreprises nord-américaines et s’attachait à son nouvel allié, l’U.R.S.S. Les deux pays échangeaient des matières premières : Cuba offrait du sucre en échange du pétrole de l’U.R.S.S. En 1965, Cuba lançait une politique étrangère offensive, ce qui contrecarrait les ententes de coexistence pacifique. Les forces de Cuba furent d’ailleurs très présentes en Afrique en 1965, visant à rassembler tous les peuples.
 
L’effondrement de l’U.R.S.S., en 1991, a provoqué une grave crise économique à Cuba, modifiant l’économie et les habitudes des Cubains. Le pays en est sorti très endetté. La situation ne s’est améliorée qu’en 1995. Aujourd’hui, le régime cubain va grandement dépendre de ce qui va advenir lorsque Fidel Castro sera décédé.

Les exercices

Les références

 


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse