La Politique nationale

En 1873, une crise économique frappe le monde entier. Le Canada n'y échappe pas et tombe en récession. La production canadienne est en forte baisse et les faillites ne cessent d’augmenter. Depuis la fin du Traité de réciprocité en 1866, les industries canadiennes ne peuvent plus concurrencer avec les entreprises américaines. Les produits canadiens sont plus chers que ceux fabriqués aux États-Unis, les gens préfèrent donc acheter les produits américains.

En 1876, alors qu'il est chef de l'opposition, le conservateur John A. Macdonald propose une politique protectionniste, la Politique nationale, pour sortir l'économie canadienne de l'impasse. Il est réélu en 1878 et va de l'avant avec cette politique qui vise principalement à encourager le développement des entreprises canadiennes.

Le but ultime de la politique de Macdonald est de redresser l'économie canadienne. Pour ce faire, il souhaite aider les industries canadiennes en constituant un marché intérieur, leur donnant ainsi des débouchés pour leurs produits.

La Politique nationale comporte trois aspects :

  • imposition de tarifs douaniers;
  • construction du chemin de fer;
  • peuplement de l'Ouest.


Les principaux éléments de la Politique nationale (cliquer pour agrandir)

L'argent provenant des tarifs douaniers permet d'investir dans la construction du chemin de fer qui, lui, permet de peupler l'Ouest canadien. En favorisant l'augmentation de la population, on créé un marché intérieur qui fournit des débouchés pour les produits des industries canadiennes. Grâce à la politique nationale, la production a connu une croissance importante, et ce, dans plusieurs domaines (textile, fer, acier, cuir, tabac, etc.).

Les exercices

Les références

Vie politique de John A. Macdonald
La Politique nationale
Politique nationale


Mise à jour : 17 octobre 2012
Matière(s) : histoire
Niveau(x) : secondaire 3, secondaire 4
  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse