Le baby-boom

Le baby-boom désigne la période de la hausse des taux de natalité qui s'est déroulée entre 1947 et 1965.

Les baby-boomers sont les personnes qui sont nées durant cette période.

Le baby-boom suit les périodes difficiles qui ont contribué à la baisse du taux de natalité : la Première Guerre mondiale, la Grande Dépression et la Seconde Guerre mondiale. Le taux de natalité, qui correspond au nombre de naissances pour 1000 habitants, va grimper à partir de 1945. Cette année-là, le taux est de 24,3 naissances pour 1000 habitants. En 1946, il est de 27,2 et il oscillera entre 27 et 28,5 jusqu'en 1959 avant de commencer à descendre.

Si l'on prend seulement l'augmentation due au phénomène du baby-boom, cela représente 1,5 million d'enfants. Cela représente également une augmentation de plus de 18% par rapport à la moyenne habituelle.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le baby-boom :

  • les femmes ont plus d'enfants en moyenne;
  • les gens se marient plus tôt;
  • plusieurs unions retardées à cause des temps difficiles se sont concrétisées à partir de 1945.

Le phénomène du baby-boom n'est pas propre au Québec et au Canada. On a assisté à cet accroissement marqué des naissances aux États-Unis ainsi qu'en Europe.

Conséquences du baby-boom

Les baby-boomers représentent une partie importante de la population (plus de 28% de la population canadienne en 2011 selon Statistique Canada). À la différence de la génération précédente, ils vivent plus vieux, ce qui explique une autre réalité : le vieillissement de la population. En 2012, les premiers baby-boomers ont eu 65 ans, ce qui correspond à l'âge traditionnel de la retraite. Cette situation, additionnée à la baisse des naissances, va changer le visage du Québec.


Vieillissement de la population canadienne
Source

Cette situation va amener de nouveaux défis, notamment sur les plans de la santé et du travail. En vieillissant, la nécessité d'obtenir des soins de santé va en augmentant. Le vieillissement des baby-boomers va donc entraîner une pression sur le système de santé qui devra gérer une augmentation considérable de la demande de soins. Cette situation engendrera également une hausse des coûts pour l'État et les contribuables.

Sur le plan du marché du travail, les départs à la retraite des baby-boomers pourraient causer une pénurie de main-d'oeuvre pour certaines entreprises. Les régimes de retraite seront très utilisés, ce qui pourrait causer plusieurs problèmes, c'est pourquoi des modifications relatives à ces régimes pourraient être entreprises. Aussi, l'État pourrait adopter des lois ou des mesures pour inciter les travailleurs et travailleuses à repousser leur retraite, comme c'est le cas en Europe. Au Québec, l'âge moyen de la retraite est de 62 ans alors qu'il est de 63 ans au Canada.

Les graphiques suivants présentent le nombre de Québécois et Québécoises appartenant aux différentes tranches d'âge en 2011 et en 1971. Ce type de graphique est appelé pyramide des âges. On peut voir que les baby-boomers sont très nombreux et qu'ils font partie des tranches d'âge les plus importantes, soit celle des 45-65 ans en 2011 et celle des 5-24 ans en 1971.


Pyramide des âges au Québec pour l'année 2011 (cliquer pour agrandir)
Source


Pyramide des âges au Québec pour l'année 1971 (cliquer pour agrandir)
Source

Les exercices

Les références

Baby-boom
Qu'est-ce qu'un baby-boomer ?
Le Baby-boom (Wikipédia)
Les conséquences du Baby-boom
Repousser l'âge de la retraite
Comment repousser l'âge de la retraite ?


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse