La société québécoise vers 1980

Caractéristiques de la société québécoise

Vers 1980, la population du Québec s’élève à 6,5 millions. Il y a plus de 24 millions d’habitants au Canada.

En plus des francophones et des anglophones, le Québec accueille de plus en plus d’immigrants provenant de plusieurs pays différents, comme Haïti, le Viet Nam, l’Italie, le Liban, etc.

Les familles sont beaucoup moins nombreuses, il y a moins d’enfants par famille.

Une plus grande partie de la population québécoise est scolarisée. L’école est obligatoire jusqu’à 16 ans. De plus en plus d’étudiants font des études aux cégeps ou dans les universités.

Mode de vie de la société québécoise

Vers les années 1980, les mères de famille restent de moins en moins à la maison pour s’occuper des enfants. Les femmes sont plus nombreuses à occuper différents emplois. Elles peuvent maintenant obtenir les mêmes diplômes que les hommes.

La religion est beaucoup moins présente dans la vie des Québécois en 1980. La population va beaucoup moins souvent à l’église et elle ne suit plus à la lettre les recommandations des prêtres.  Par exemple, les divorces et les séparations sont beaucoup plus nombreux. Depuis les années 1960, les communautés religieuses n’enseignent presque plus et elles n’offrent plus de soins médicaux. L’éducation et les hôpitaux sont maintenant dirigés par le gouvernement du Québec.

Occupation du sol par la société québécoise

Vers 1980, une grande partie de la population vit dans les grandes villes ou autour d’elles.


Carte de la répartition de la population au Québec 1976 (cliquer pour agrandir)
Source
 
Les cercles représentent les endroits où la population est concentrée. Plus le cercle est gros, plus il y a d’habitants. On voit aussi sur la carte, l’est de l’Ontario, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve.
 
Depuis le début de son histoire, ce sont surtout les territoires au sud de la province qui sont habités.  Québec est le centre administratif de la province puisqu’on y retrouve le Parlement du Québec et plusieurs organismes gouvernementaux. Montréal est le centre économique de la province plusieurs activités et décisions en lien avec l’économie du Québec s’y déroulent.
 
Cependant, des activités économiques ont permis de créer des villes plus au nord. Le nord de la province est surtout habité par les communautés autochtones. Il est plus difficile de vivre dans les régions nordiques, car le transport n’est pas fréquent, le climat est rude, de grandes distances les séparent des activités économiques. Les Québécois cultivent de moins en moins la terre. Même que plusieurs petites villes sont construites sur des terres de grande qualité.

Territoire occupé (atouts et contraintes) par la société québécoise

Depuis 1900, le territoire du Québec s’est agrandi jusqu’au détroit d’Hudson au nord du pays. Par contre, une partie de l’est du Québec, le Labrador a été donné à Terre-Neuve. En 1980, le Québec se divise en 10 régions administratives.

Régions administratives

Géographie

Ressources principales




Bas-Saint-Laurent-Gaspésie (01)




Montagneux (Appalaches)

   

Agriculture

Élevage

Pêche

Forêts

Mines

Saguenay-Lac St-Jean (02)

Bouclier canadien

Forêt / pâtes et papier

Industrie laitière


Québec (03)


Basses-terres du Saint-Laurent

Agriculture (au sud)

Activités portuaires et gouvernementales




Trois-Rivières (04)




Bouclier canadien

Agriculture

Industrie laitière

Forêt : pâtes et papier

Forêt : bois de construction

Hydroélectricité


Estrie (05)


Montagneux (Appalaches)

Élevage

Mines



Montréal (06)

 



Basses-terres du Saint-Laurent

Quelques terres agricoles

Peu de ressources naturelles

Activités portuaires et économiques

Outaouais (07)

Bouclier canadien

Forêt : pâtes et papier



Abitibi-Témiscamingue (08)



Bouclier canadien

Élevage

Forêt : pâtes et papiers

Forêt : bois de construction

Mines

Côte-Nord (09)

Bouclier canadien

Plusieurs cours d’eau

Hydroélectricité

Chasse et pêche

Mines

Nouveau-Québec (10)

Bouclier canadien

Hydroélectricité (plusieurs cours d’eau)

Les régions administratives aujourd’hui ont subi quelques changements :
 
La région de Montréal (06) est divisée en 5 régions :

  • Montréal (06)
  • Laval (13)
  • Lanaudière (14)
  • Laurentides (15)
  • Montérégie (16)

Le Bas-Saint-Laurent (01) forme à lui seul une région
 
La Gaspésie est associée aux Îles-de-la-Madeleine pour former une nouvelle région (11).
 
La région de Trois-Rivières est divisée en 2 :

  • Mauricie (04)
  • Centre-du-Québec (17)

La région de Québec est divisée en 2 :

  • Capitale nationale (03)
  • Chaudière-Appalaches (12)

Cliquer ici pour une carte actuelle des régions administratives du Québec
Le Québec est un endroit où se trouvent plusieurs lacs et rivières. Il y en a plus d’un million. Parmi ces nombreuses rivières, il y en a où une grande quantité d’eau coule très vite. On dit alors que ces rivières ont un fort débit. C’est sur ces rivières que l’on peut construire des centrales pour faire de l’électricité.  L’électricité produite à partir de l’eau est appelée hydroélectricité. L’eau qui coule rapidement fait tourner des turbines aussi vite ce qui permet de faire l’électricité. 
 
L’eau des lacs et des rivières se déplace à partir du plus petit cours d’eau (comme le ruisseau) pour aller vers les plus grandes étendues d’eau. L’eau d’un ruisseau, d’un lac ou d’une rivière va toujours au même endroit. L’ensemble des cours d’eau qui terminent son chemin dans le même océan est appelé bassin hydrographique. Au Québec, il y a trois bassins hydrographiques : il y a les cours d’eau qui se déversent dans la baie d’Hudson, ceux qui se déversent dans la baie d’Ungava et ceux qui se déversent dans l’océan Atlantique.


Les bassins hydrographiques du Québec (cliquer pour agrandir)

Réalités culturelles de la société québécoise

La première station de télévision québécoise est fondée en 1952, il s’agit de Radio-Canada. À partir de ce moment, plusieurs émissions enregistrées ici seront présentées aux téléspectateurs. Les gens se divertissent également en allant voir des concerts, des pièces de théâtre ou des films. La musique est aussi très présente dans la vie des Québécois avec les radios, les disques (microsillons), qu’on peut faire jouer sur une table tournante, et les cassettes. Les disques compacts n’existent pas encore.
 
Dans chacune des activités culturelles mentionnées, la population québécoise est en contact avec les produits faits par des artistes québécois bien sûr, mais aussi des produits provenant du Canada anglais, de la France et surtout des États-Unis. Les artistes québécois écrivent, parlent et chantent leur culture avec leurs expressions et leurs références à leur milieu de vie. Ils font ainsi connaître la culture québécoise et celle de leur région à un plus grand nombre de personnes.

Activités économiques de la société québécoise

Une différence importante entre l’économie de 1905 et de 1980 est la mécanisation de l’industrie.  Plusieurs tâches auparavant effectuées par les hommes sont maintenant faites par des machines. Une autre particularité de l’économie dans les années 1980 est la plus grande place des francophones dans les postes importants. À partir des années 1960, ils développement leur entreprise ou ils occupent des postes qui demandent de grandes responsabilités. Avant, c’était les anglophones qui dirigeaient le plus souvent les entreprises.
 
En 1980, le travail en usine est moins fréquent. Les gens travaillent davantage dans le domaine des services (aussi appelé le secteur tertiaire), c’est-à-dire qu’ils ont des emplois dans les magasins, dans le domaine de la santé (infirmières, dentistes, etc.) en éducation, dans le transport, etc. Avec le développement des technologies et le nombre croissant de services offerts à la population, les types d’emplois sont de plus en plus variés. Il y a moins de personnes qui travaillent dans l’industrie des ressources naturelles, mais elles font toujours partie de l’économie du Québec.

Mines

Le travail dans les mines consiste d’abord à trouver un gisement, c’est-à-dire l’endroit où l’on peut trouver le minerai. Puis des travailleurs creusent le sol et vont dans les mines chercher ces minéraux. Le minerai se trouve en très petites particules dans de la poussière de roche. D’autres travailleurs rassemblent ce qui a été extrait des mines, en enlevant les impuretés et en faisant fondre les particules de minéraux. Le produit devient alors utilisable.

Parfois le métal est vendu sans être transformé et parfois il est transformé en objets avant d’être vendu.  Il est plus profitable de faire le plus grand nombre d’étapes au Québec pour faire travailler le plus grand nombre de gens. Plus un métal est transformé plus il vaut cher.

Minéraux

Utilité

Aluminium

Canettes de boissons gazeuses

Assiettes et contenants et papier pour la cuisine

Amiante

Matériaux de construction (tuyaux, laine minérale)

Vêtements de pompiers (puisque l’amiante résiste au feu)

Cuivre

Monnaie (pièces d’un sou par exemple)

Fils électriques

Fer

Acier (comme la carrosserie de certaines voitures)

Matériaux de construction

Or

Bijoux

Quelques minéraux extraits au Québec

Agriculture

L’agriculture s’est beaucoup mécanisée avec l’arrivée de nouvelles machines et technologie dans le milieu. De plus, il y a moins de gens qui pratiquent l’agriculture, mais ceux qui le font produisent en plus grande quantité. Ils ne produisent pas seulement pour eux, ils vendent leurs récoltes. Les productions de lait, de porc, de volaille et d’œufs sont les plus courantes au Québec.

Forêts

Parmi les produits que le Québec vend aux autres pays, le papier fabriqué ici occupe une grande place.  Le papier est fait à partir des arbres, comme les épinettes noires, de la forêt boréale. Dans la forêt mixte, on utilise le bois pour en faire des planches, des meubles ou de planchers par exemple. Plusieurs tâches sont maintenant effectuées par des machines qui ont remplacé les bûcherons. Les machines vont beaucoup plus vite que l’humain. Pour éviter la disparition des forêts, il est important de planter des arbres aux endroits où il y a eu des coupes et de ne pas enlever tous les arbres d’une forêt.  Quand une industrie coupe toute une partie d’une forêt, on appelle cette pratique une coupe à blanc.


La coupe à blanc
Source

Pêche

La pêche crée des emplois surtout dans les régions du Québec qui se trouvent en bordure des étendues d’eau salée comme la Gaspésie, la Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine. Par contre, les travailleurs ne peuvent pas pêcher toute l’année. Les déplacements des poissons et le climat les obligent à ne pratiquer leur travail que quelques mois par année. On donne le qualificatif de travail saisonnier aux emplois qui ne peuvent être pratiqués toute l’année.
 
Le métier de pêcheur n’est pas le seul emploi provenant de l’industrie de la pêche. Il y a aussi des compagnies qui transforment les poissons et les crustacés soit pour les conserver plus longtemps, soit pour les utiliser dans des recettes. Certains choisissent d’élever des poissons et des fruits de mer dans des bassins artificiels plutôt que de pêcher dans les océans. Ils recréent les conditions pour que les poissons se reproduisent et qu’ils grandissent. Ces gens font de la pisciculture. Dans les années 1980, certaines règles sont votées pour éviter la disparition des poissons. Par exemple, il y a un nombre maximal de poissons que les pêcheurs peuvent attraper.

Commerces

Comparativement au début du 20e siècle, de plus en plus de produits sont disponibles dans les magasins. Différents services sont aussi offerts que ce soit les banques ou la coiffure. Depuis la fin des années 1950, les magasins se regroupent pour former des centres commerciaux.


Les Galeries Drummond (1992)

Réalités politiques de la société québécoise

Jusque dans les années 1960, les gouvernements apportent peu d’aide aux gens. Le gouvernement s’occupe surtout à diriger la province et à faire les lois. Ce sont surtout les communautés religieuses qui aident les plus démunis. À partir des années 1960, le gouvernement commence à aider la population à recevoir plus de services. Il devient, entre autres, responsable des écoles et des hôpitaux afin d’offrir l’éducation, les soins médicaux et des services sociaux gratuitement.
 
Au cours des années 1960, on poursuit la nationalisation de l’électricité, ce qui signifie que les barrages hydroélectriques n’appartiennent plus à des compagnies, mais au Québec. C’est le gouvernement qui a la responsabilité de l’électricité et il crée un groupe qui s’occupera de la gestion de l’électricité, Hydro-Québec.
 
Après la nationalisation, plusieurs barrages sont construits dans le Grand Nord québécois. Ils permettent à toutes les régions du Québec d’avoir l’électricité et de vendre le surplus d’électricité à nos voisins.
Cependant, les barrages transforment les milieux de vie des autochtones, des animaux et des végétaux de ces régions. 


Barrage Manic 5 (1980)
 
En 1970, un nouveau parti politique est fondé : le Parti Québécois. Son principal objectif est de séparer le Québec du Canada pour que le Québec devienne un pays.

Le chef et fondateur de ce parti est René Lévesque. Ce nouveau parti crée un changement important dans la politique québécoise. En 1980, le Parti Québécois dirige le Québec depuis 4 ans. Il demande aux Québécois s’ils veulent que le Québec se sépare du Canada pour devenir un pays. Pour répondre, les gens doivent aller voter, c’est ce qu’on appelle un référendum. Les Québécois décideront qu’ils ne veulent pas de séparation.

Moyens de transport de la société québécoise

La voiture fait partie des déplacements dans la vie de tous les jours. On l’utilise pour se rendre au travail, pour faire des courses, pour se rendre à des activités. Les villes situées autour des grandes villes sont appelées des banlieues. Plusieurs de ses banlieues sont construites pour faciliter les déplacements en autos. On y retrouve entre autres, de grands stationnements devant les maisons ou près des magasins.

 
Chevrolet Chevette 1977

Dans les grandes villes, le service de transport en commun s’est développé. Les autobus ont remplacé tranquillement les tramways. Montréal a même un réseau de métro depuis les années 1960. Elle continue à le développer dans les années 1980, notamment avec la construction de la ligne bleue (ligne 5). Bien que certaines marchandises soient toujours transportées par train, d’autres sont maintenant transportées par camions. Le camionnage est très répandu pour approvisionner les industries.
 
Comparativement aux années 1900, les déplacements en avion sont beaucoup plus accessibles. Les gens l’utilisent pour se rendre dans des régions éloignées. Le transport aérien est plus rapide et il permet de traverser plus facilement de grandes étendues d’eau comme les océans. Les gens n’utilisent presque plus les navires pour franchir les océans.

Voies de communication de la société québécoise

Les communications sont beaucoup plus faciles et les moyens sont variés en 1980. En plus de la poste, la très grande majorité des résidences sont munies d’un téléphone. Pour s’informer, il y a toujours les journaux, mais la radio et la télévision sont d’autres outils très utilisés. Quant aux magazines, ils permettent de traiter de sujets plus particuliers.


La télévision

Techniques et outillage de la société québécoise

Les ordinateurs personnels ne sont pas encore très développés au début des années 1980. Ils sont peu puissants. L’ancêtre de l’Internet apparaît, mais il n’est pas utilisé par le grand public. Avec les développements et les recherches spatiales, les satellites en sont aussi à leurs débuts.
 

Exemple d’un ordinateur Apple III en 1980

Influence de personnages et d'événements sur l'organisation sociale et territoriale

Maurice Duplessis

Il est premier ministre du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959 et il accorde beaucoup d’importance aux valeurs traditionnelles du Québec comme la religion et l’agriculture.

Jean Lesage

Il est premier ministre du Québec de 1960 à 1966 et est l'un des acteurs des changements importants pour moderniser le Québec (appelés Révolution tranquille).

Pierre Elliott Trudeau

Il est premier ministre du Canada entre 1968 et 1979, puis de 1980 à 1984 et vote une loi pour que l’ensemble du Canada ait deux langues officielles : le français et l’anglais.

René Lévesque

Il est premier ministre du Québec de 1976 à 1985. Avant d’aller en politique, il est un journaliste bien connu. Il fonde le Parti Québécois.

Robert Bourassa

Il est premier ministre du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994 et il participe au projet de construction du complexe hydroélectrique de la Baie James.

Michel Tremblay

Il est un auteur québécois. Il est un des premiers à utiliser le joual et les expressions typiquement québécoises dans la littérature.


Michel Tremblay

Les exercices

Les références

Données démographiques sur le Québec (Institut de la statistique)
Les étapes de l'exploitation minière - ministère des Ressources naturelles et de la faune du Québec


Mise à jour : 17 octobre 2012
Matière(s) : histoire, géographie
Niveau(x) : primaire 1, primaire 2, primaire 3, primaire 4, primaire 5, primaire 6
  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse