L'interférence

L’interférence est le résultat de l’interaction entre deux ou plusieurs ondes de même type qui vont additionner l’amplitude de chacune d'entre elles.
 
Des ondes de fréquences et de longueurs d’ondes différentes peuvent générer de l’interférence. Cependant, on ne considère que les ondes de même fréquence et de même longueur d’onde en physique au niveau secondaire.
 
L’interférence modifie l’amplitude de l’onde. Plus l’amplitude est grande, plus l’onde transporte d’énergie.
-une lumière plus brillante

-un son plus fort

-une vague plus haute

L’interférence s’observe pour tous les types d’ondes, dont mécaniques, optiques (qu’on appelle aussi électromagnétiques) et sonores.

Interférence d’ondes en phase

 
Exemple de ce qui se produit lorsque deux ondes identiques et en phase sont superposées :
 

Les deux ondes de gauches (qui vont être superposées à droite) ont les hauts et les bas de crêtes synchronisés. Les hauts vont s’additionner pour créer à droite une onde aux hauts de crêtes deux fois plus hauts, et les bas aussi vont s’additionner pour créer à droite une onde aux bas de crêtes deux fois plus bas.
 
L’amplitude – la différence entre le haut et le bas d’une onde – sera doublée, comme il apparaît sur l’onde de droite.
 
S’il s’agissait d’ondes lumineuses, elles nous sembleraient plus brillantes après le résultat de l’interférence.
 
S’il s’agissait d’ondes sonores, elles nous paraîtraient deux fois plus fortes après le résultat de l’interférence.

Interférence d’ondes en opposition de phase

L’interférence entre deux ondes en opposition de phase provoque un résultat bien différent :
 


On voit dans les ondes de gauche que les hauts de crêtes et les bas de crêtes sont décalés. Le haut d’une onde correspond au bas de l’autre, et vice-versa.
 
En situation d’interférence, ces deux ondes vont additionner leur amplitude respective. La résultante donnera zéro puisque le haut et le bas s’annuleront. Une amplitude de zéro signifie que l’on ne perçoit plus l’onde.
 
S’il s’agissait d’ondes lumineuses, elles nous deviendraient noires après le résultat de l’interférence.
 
S’il s’agissait d’ondes sonores, on n’entendrait plus rien après le résultat de l’interférence.

Les ondes sont toujours présentes! Cependant il nous est impossible de les détecter.


L’interférence est à l’origine de la diffraction.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse