Les propriétés des acides, basiques et des sels en solution

Pour percevoir les propriétés des acides, des bases et des sels, ceux-ci doivent absolument être en solution aqueuse. Ils doivent être dissous dans l’eau distillée.

Les propriétés des acides en solution aqueuse

  • Les acides sont des substances capables de libérer des ions H+ en solution.
  • Les solutions acides ont un pH inférieur à 7.
  • Lorsqu’on met un acide en solution en contact avec du papier tournesol bleu, celui-ci devient rouge. Il rougit le papier tournesol bleu. Par contre, il ne modifie pas la couleur du papier tournesol rouge.
  • Les acides en solution conduisent bien l’électricité et ils neutralisent les bases.
  • Les acides réagissent avec les métaux et dégagent alors un gaz (phénomène d'effervescence).
  • Les acides ont un goût aigre en solution.

Propriétés des bases en solution aqueuse

  • Les bases sont des substances capables de libérer des ions OH- en solution.
  • Les solutions basiques ont un pH supérieur à 7.
  • Lorsqu’on met une base en solution en contact avec du papier tournesol rouge, celui-ci devient bleu. Elle bleuit le papier tournesol rouge. Par contre, elle ne modifie pas la couleur du papier tournesol bleu.
  • Les bases en solution ont un goût amer.
  • Généralement, les bases en solution sont visqueuses au toucher.
  • Les bases en solution conduisent bien l’électricité et elles neutralisent les acides. 

Propriétés des sels en solution

  • Les sels libèrent des cations et des anions en solution.
  • Les solutions salines ont un pH égal à 7.
  • Lorsqu’on met un sel en solution en contact avec les papiers tournesol rouge et bleu, ceux-ci ne changent pas de couleur. Les papiers tournesols restent inchangés.
  • Lorsqu’on goûte un sel, il a un goût salé.
  • Les sels conduisent l’électricité quand ils sont en solution.
  • Étant le produit d’une neutralisation, les sels ne peuvent neutraliser ni les bases, ni les acides.

La majorité des sels en solution sont chimiquement neutres, mais ils existent aussi des sels spéciaux, des sels non-neutres.

 

Les définitions des bases et acides dans l’histoire

Les acides ont un goût piquant. Voilà la première définition des acides dans l’histoire. On a commencé à vouloir classer les acides et les bases dès l’Antiquité. Georg Stahl (1660-1734) avait remarqué le dégagement de gaz produit par les acides et les métaux. C’est Henry Cavendish (1731-1810) qui a identifié ce gaz comme étant du dihydrogène (H2). Cependant, c’est Lavoisier qui fut le premier à associer la formule moléculaire d’une substance à leur « degré d’acidité ».
 
Juste von Leibig (1803-1873), quant à lui, a précisé que les acides contiennent de l’hydrogène qu’ils libèrent par réaction avec les métaux.  La définition des bases se limitait aux substances capables de produire des sels en réagissant avec des acides. Par la suite, en 1834, Michel Faraday découvra que les acides, les bases et les sels conduisaient l’électricité lorsqu’ils étaient en solution dans l’eau.
 
En 1884, Arrhenius (1859-1927) continue les recherches et parvient, entre autres, à imposer les premières définitions des acides et des bases avec certaines de leurs propriétés encore reconnues aujourd’hui et qui donnèrent naissance aux premières théories modernes. Arrhenius a défini les acides et les bases comme des entités pouvant libérer un proton (acides) ou un anion hydroxyle (OH) (bases).
 
En 1923, Brönsted (1879-1947) et Lowry (1874-1936) énoncèrent indépendamment une théorie indiquant qu’un acide et une base n’existent qu’en présence de l’autre. Pour Brönsted, un acide est un donneur de proton (ion H+) et une base, un capteur de proton (H+).
 
Finalement, pour Lewis (1875-1946), un acide est une substance qui accepte un doublet d'électrons et une base est une substance qui donne un doublet d'électrons. Finalement aucune des théories englobent toutes les observations jusqu’à ce jour. Il n’y a pas de théorie parfaite. On doit choisir la théorie qui nous convient le mieux pour expliquer ce que l’on veut expliquer. 

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse