L'empreinte écologique

L'empreinte écologique est une estimation de la surface (terrestre ou aquatique) nécessaire, pour permettre à un individu, à une population ou à un pays de soutenir son mode de vie, autrement dit d'avoir toutes les ressources pour répondre à l'ensemble de ses besoins et assurer l'élimination de ses déchets.

Depuis le 18e siècle, la technologie a grandement évolué, ce qui a amené une plus forte exploitation de certaines ressources, mais aussi une importante hausse de la quantité de déchets rejetés dans l'environnement. Les activités humaines sont donc une source de pertubations importantes dans l'environnement.

Le concept d'empreinte écologique a été développé par les scientifiques afin de mieux saisir l'impact de la consommation humaine sur l'environnement. Il correspond à la surface totale nécessaire pour soutenir le mode de vie des humains, incluant les surfaces occupées par les humains, les terres agricoles, forestières et océaniques utilisées pour produire des ressources et aussi les surfaces où sont éliminées les déchets (entre autres celles nécessaires pour l'absorbtion du gaz carbonique provenant de la combustion des énergies fossiles).

L'équation suivante permet d'estimer l'empreinte écologique d'une population.



où les surfaces font référence autant aux surfaces terrestres qu'aux surfaces aquatiques.

L'empreinte écologique s'exprime habituellement en hectare par personne (ha/personne), un hectare valant 10 000m². Si l'empreinte écologique est plus grande que le taux de renouvellement des ressources naturelles, cela signifie que le taux de consommation ne pourra pas être maintenu encore longtemps, sinon c'est l'épuisement des ressources de la biosphère qui pourrait se produire.

La capacité biologique de la Terre correspond l'ensemble des surfaces productives de la planète exploitables par l'humain.

On estime la surface totale de ces surfaces (champs cultivés, pâturages, forêts, pêcheries, terrains construits) à environ 12 milliards d'hectares. En considérant que la population mondiale est approximativement de 7 millards d'habitants, cette capacité correpond à 1,7 ha/personne. Dans les pays industrialisés, l'empreinte écologique dépasse grandement la capacité biologique alors que c'est plutôt l'inverse dans les pays en développement.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse