Les espèces

Les scientifiques utilisent une méthode particulière afin de classifier tous les organismes vivants. Cette méthode se nomme la taxonomie. Le dernier niveau de la taxonomie est l'espèce.

Une espèce regroupe tous les individus qui ont des caractéristiques physiques semblables. Ces individus devront aussi être capables de se reproduire entre eux et leurs descendants devront être viables et féconds.

Comme tu peux le lire dans la définition, pour faire partie d'une même espèce, deux individus doivent répondre à trois critères importants que nous allons reprendre ici.

  1. Les individus d'une même espèce se ressemblent. La couleur, la grandeur, la forme du bec ou des oreilles doivent être semblables. Cependant, le mâle et la femelle d'une même espèce présentent souvent des différences. Donc, ce critère n'est pas suffisant pour déterminer si deux individus sont membres de la même espèce.

    Source


  2. Le deuxième critère exige que les individus d'une même espèce peuvent se reproduire ensemble et que leur descendance soit viable. Par exemple, bien qu'ils soient différents, deux chiens de races différentes peuvent se reproduire ensemble et leurs chiots seront viables.

    Source



  3. Le dernier critère concerne encore la descendance de deux individus d'une même espèce. Ces descendants doivent être féconds, c'est-à-dire qu'ils doivent à leur tour être apte à se reproduire. L'exemple le plus couramment utilisé pour ce critère est le mulet. Un mulet est le produit de la reproduction entre un âne et une jument (femelle du cheval). Bien que les deux parents puissent se reproduire ensemble et donner un descendant vivant, ce dernier est incapable de se reproduire, car il est infertile. On peut donc établir que l'âne et le cheval ne font pas partie de la même espèce.

    Source

 

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse