La croissance des végétaux

Afin de croître efficacement, une plante a besoin d'eau, de lumière, de sels minéraux et de gaz carbonique.

La croissance d'une plante comprend trois étapes :
1. La germination de la graine;
2. Le développement de la plantule;
3. La croissance du jeune plant en plant adulte.

La germination de la graine

La première étape à effectuer pour qu’une plante pousse est de mettre une graine en terre. Toutefois, le processus est bien plus complexe qu’on pourrait le croire. Il faut favoriser la germination de la graine par des conditions particulières.

D’abord, le premier facteur qui influencera la croissance d’une plante, voire la germination possible d’une graine, est la température du milieu ambiant. Évidemment, on ne sème pas ses graines lorsque la température extérieure indique -10 ºC ! Un autre facteur important qui joue sur la réussite de la germination est la teneur en sels minéraux (comme le fer, le calcium, le soufre et le magnésium) du sol. De plus, ce sol doit être aéré, car le processus de germination nécessite la présence d’oxygène. Le sol doit également être humide, c’est-à-dire ni trop sec, ni inondé. En présence d’eau, la graine semée gonflera. De cette façon, la petite enveloppe qui l’entoure (appelée tégument) se déchirera. Les cotylédons se sépareront afin de laisser s’échapper la radicule, c’est-à-dire la future racine de la plante.

Par géotropisme, cette radicule s’enfoncera dans le sol, ce qui permettra à la plantule d’être fixée. Elle puisera dans le sol la nourriture nécessaire à son développement : l’eau et les sels minéraux.

Plus les cotylédons s’écarteront, plus la future tige (appelée tigelle) émergera. Un petit bourgeon (la gemmule) dans lequel se trouvent les deux premières feuilles de la plantule pourra alors pousser grâce à son attirance envers la lumière (phototropisme). Ce bourgeon s’est nourri jusqu’à maintenant grâce aux réserves nutritives qui étaient contenues dans la graine (dans les cotylédons).



Source

Le développement de la plantule et de la plante

Lorsque les réserves des cotylédons sont épuisées, la germination est complète et le stade de plantule peut alors débuter. Fixée dans le sol par les nouvelles racines, la plantule poursuit sa croissance : les racines s’allongent et s’enfoncent, la tige grossit et s’allonge et les bourgeons présents sur la plantule s’ouvrent et forment de nouvelles tiges.


Source

Lorsqu’une plante émerge du sol, son développement n’est possible que si les composantes nécessaires à son développement sont présentes :

Eau - Elle donne sa forme à la plante.
- Elle favorise la croissance.
- Elle contribue à la floraison.
- Elle dissout une partie des sels minéraux.
Lumière - Elle permet aux plantes de fabriquer leur nourriture (la sève élaborée).
Sels minéraux - Ils contribuent à la croissance des plantes. Une insuffisance ou une absence entraîne des anomalies dans le développement de la plante. Ces anomalies sont appelées carences.
Dioxyde de carbone (CO2) - Par le processus de photosynthèse, il participe à la fabrication de nouvelles substances qui serviront à la croissance de la plante.
Oxygène
(O2)
- Les plantes respirent le jour comme la nuit. Pour ce faire, elles ont besoin d’oxygène.
Hormones - Les plantes sécrètent des hormones de croissance. En leur absence, le développement est perturbé.

La croissance et les saisons

Au Québec, le développement des végétaux suit les saisons. Au printemps, il y a germination et développement des plantules. Pendant l’été, les plantules devenues des plantes continuent de croître, fleurissent et produisent des fruits. Quand arrive l’automne, les nouvelles graines emmagasinent leur capacité pour le printemps suivant. Enfin, à l’hiver, les graines, les plantes bisannuelles et les plantes vivaces entrent en dormance, une période de vie ralentie.

Lorsque les arbres poussent, il se crée ce que l'on appelle des anneaux de croissance. Il s'agit de cercles qui correspondent à chacune des années de vie de l'arbre. Habituellement, la partie plus pâle d'un cercle correspond à une saison de croissance importante, très souvent le printemps. La partie plus foncée, elle, correspond à l'automne et à l'hiver.


Source

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse