Les phases haploïde et diploïde

Une cellule haploïde contient une seule copie des chromosomes, que l'on note n chromosomes.

Une cellule diploïde contient quant à elle contient deux copies des chromosomes, que l'on note 2n chromosomes.

Lorsqu’un enfant est conçu, c’est suite à la rencontre entre deux gamètes. En fait, un gamète mâle (spermatozoïde) va à la rencontre du gamète femelle (ovule). Chacun de ces gamètes sont issu d'une méiose et contient alors n chromosomes. C’est pourquoi on qualifie ces gamètes de cellules haploïdes.
 
Au moment de la fusion de ces deux gamètes à n chromosomes, donc lors de la fécondation, on obtient une cellule-oeuf (aussi appelée zygote) à 2n chromosomes. Cette cellule-oeuf renferme le double du bagage d’une seule cellule sexuelle, soit : n + n = 2n chromosomes.

Les cellules sexuelles sont des cellules-filles à n chromosomes. Ces cellules sexuelles (aussi appelée gamètes) sont dites haploïdes, tandis que les autres cellules du corps comme les cellules-mères participant à la gamétogenèse sont des cellules diploïdes (2n chromosomes).

Dans la littérature, la variable « n » est utilisée pour généraliser le nombre de chromosomes pour toutes les espèces vivantes. Le terme « 2n » représente en fait le double de « n ». Les quantités de chromosomes en jeu peuvent changer d’une espèce à l’autre.

Espèces

Nombre de chromosomes
dans une cellule-mère

(2n chromosomes)

Nombre de chromosomes
dans une cellule-fille

(n chromosomes)
Humain 46 (23 paires) 23
Chat 38 (19 paires) 19
Chien 78 (39 paires) 39
Carpe 104 (52 paires) 52
Pigeon 16 (8 paires) 8
Chimpanzé 48 (24 paires) 24
Cheval 64 (32 paires) 32
Mouton 54 (27 paires) 27
Poule 78 (39 paires) 39
Mouche 10 (5 paires) 5
Ver de terre    36 (18 paires) 18

 

Chez les animaux, la gamétogenèse donne lieu à des gamètes, alors que chez les végétaux, il y a production de spores qui évolueront ensuite en gamètes.

Les phases haploïde et diploïde

Chaque organisme vivant passe par deux états cellulaires (phases) : une phase haploïde (aussi appelée l’haplophase) et une phase diploïde (qu’on appelle également diplophase).
 
Comme il en était question précédemment, la fécondation représente le moment où sont unis les gamètes. Cette union permettra la formation d’un zygote. C’est alors qu’aura lieu le passage de la phase haploïde (gamète) à la phase diploïde (zygote).  Ce zygote subira plus tard, au cours de sa gamétogenèse, une division cellulaire. C’est alors qu’aura lieu le passage de la phase diploïde (zygote) à la phase haploïde (gamète). Voici un schéma qui résume les cycles vitaux en général :

Le cycle ci-dessus est général. Il existe des organismes pour lesquels le passage de la phase haploïde à la phase diploïde ne se déroule pas nécessairement de cette façon.

1. Les cycles haplobiontiques
Suite à la méiose qui se produit chez les organismes unicellulaires ou moins évolués, le zygote engendre des spores (n) qui matûreront relativement lentement en gamètes (n). La phase haploïde est donc beaucoup plus longue que la phase diploïde.

2. Les cycles haplodiplobiontiques
Au cours de ce cycle, la phase haploïde est aussi importante que la phase diploïde. Il y a en fait une alternance de générations : une génération haploïde et une génération diploïde. C’est le cas de certaines algues vertes filamenteuses.

3. Les cycles diplobiontiques
Chez les organismes plus évolués comme les animaux, le zygote (2n) passera par plusieurs étapes de développement (croissance). La phase diploïde est plus importante que la phase haploïde, celle-ci étant réduite à la production de gamètes. C’est au cours de la méiose que les cellules sexuelles haploïdes (n chromosomes) sont engendrées.

Les exercices

Les références

Schémas de différents cycles de vie


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse