Les groupes sanguins et leur compatibilité

Avant de commencer l'étude des groupes sanguins et de leur compatibilité, il est important de bien différencier les termes qui sont utilisés.

Un antigène est une substance qui est considérée comme étrangère et qui déclenche une réaction immunitaire.

Un agglutinogène est une petite protéine présente à la surface des globules rouges qui permet l'identification du groupe sanguin. Il est considéré comme un antigène.

Une agglutinine est un type d'anticorps présent dans le sang qui peut s'agglutiner avec les agglutinogènes étrangers, dans le but de les neutraliser.

Le facteur Rhésus est un type particulier d'agglutinogène qui peut être présent à la surface des globules rouges.

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins sont déterminés par la présence d'agglutinogènes à la surface des globules rouges. On retrouve plusieurs types d'agglutinogènes, mais il y en a trois principaux : l'agglutinogène A, l'agglutinogène B et le facteur Rhésus. On retrouve également dans le plasma sanguin des agglutinines qui sont des anticorps pouvant se lier aux agglutinogènes des globules rouges.

Les agglutinogènes

Le système ABO, issu de la présence ou non des agglutinogènes A et B, est très utilisé. Il détermine quatre groupes sanguins différents: A, B, AB et O.

  • Le groupe A possède des agglutinogènes A à sa surface, mais pas d'agglutinogènes B.
  • Le groupe B possède des agglutinogènes B à sa surface, mais pas d'agglutinogènes A.
  • Le groupe AB possède à la fois des agglutinogènes A et B à sa surface.
  • Le groupe O ne possède pas d'agglutinogènes à sa surface.

Le facteur Rhésus

Le facteur Rhésus (Rh) est également un agglutinogène pouvant se retrouver à la surface des globules rouges. Si le facteur Rhésus est présent sur le globule rouge, on dira que le groupe sanguin est positif (+) et dans le cas contraire, il sera négatif (-).

L'appellation facteur Rhésus (ou système Rhésus) vient du fait que cet agglutinogène a d'abord été trouvé chez le singe rhésus, vivant en Asie.


Source

Les agglutinines

Tel que mentionné plus haut, les agglutinines ne sont pas sur la surface des globules rouges. Il sont plutôt dispersés dans le plasma sanguin. On en retrouve trois : l'agglutinine anti-A, l'agglutinine anti-B et l'agglutinine anti-Rh. Afin de bien visualiser l'interaction possible entre les agglutinines et les agglutinogènes, disons seulement que les agglutinines ont des formes complémentaires à certains agglutinogènes. Par exemple, l'agglutinine anti-A peut se lier avec l'agglutinogène A, ce qui occasionnerait ce que l'on appelle une agglutination des globules rouges, c'est-à-dire la formation de caillots sanguins. Il est donc très important de comprendre ce phénomène qui a une importance capitale lors des transfusions sanguines.

Voici les différents groupes sanguins, en considérant le système ABO et le système Rhésus.

Groupes sanguins Agglutinogènes Agglutinines
A
Anti-B et Anti-Rh

A et Rh

Anti-B
B
Anti-A et Anti-Rh

B et Rh

Anti-A
A et B

Anti-Rh
A, B et Rh


Aucun
Aucun Anti-A, Anti-B et Anti-Rh



Rh
Anti-A et Anti-B

 

La compatibilité des groupes sanguins

L’introduction d’un agglutinogène étranger provoque une réponse du système immunitaire et les agglutinines présentes dans le sang du receveur réagissent avec les agglutinogènes introduits. C’est précisément ce qu’il faut retenir lors de transfusions sanguines : on ne peut pas recevoir des agglutinogènes que l’on ne possède pas au départ. Dans le cas où des agglutinogènes étrangers sont introduits, les agglutinines présentes dans le sang du receveur provoqueront l’agglutination des globules rouges. Cela entraînera des caillots, ce qui pourrait entraîner la mort du patient.

Le sang d’une personne appartient au groupe sanguin A+. Cette personne peut donc recevoir du sang sans antigène, du sang avec seulement l’antigène A, du sang avec seulement l’antigène Rh+ et du sang avec l’antigène A et l’antigène Rh+. Par contre, il ne peut pas recevoir du sang avec l’antigène B.

Donneurs Receveurs potentiels
A- A-, A+, AB-, AB+
A+ A+, AB+
B- B-, B+, AB-, AB+
B+ B+, AB+
AB- AB-, AB+
AB+ (receveur universel) AB+
O- (donneur universel) O-, O+, A-, A+, B-, B+, AB-, AB+
O+ O+, A+, B+, AB+

 

Le donneur universel est le groupe sanguin pouvant donner à n'importe quel groupe sanguin. Chez les humains, il s'agit du groupe O-, puisqu'il ne possède aucune agglutinine. Il ne peut cependant recevoir du sang que du groupe O-.

Le receveur universel est le groupe sanguin pouvant recevoir de n'importe quel groupe sanguin. Chez les humains, il s'agit du groupe AB+, puisqu'il possède les trois types d'agglutinines. Il ne peut cependant donner du sang qu'au groupe AB+.

 

Les prélèvements et les dons de sang

Un adulte de taille moyenne possède environ 4 à 6 L de sang. Habituellement, lorsque l’on prélève du sang d’un donneur, on ne dépasse pas le litre de sang, soit le cinquième du volume total. Dans le cas d’un don de sang, l’organisme doit attendre un mois entre chaque don, et ce, afin de s’assurer que le donneur aura refait ses réserves de sang.

 

Les femmes enceintes et les groupes sanguins

Il arrive pour une femme enceinte possédant le facteur Rh- de développer des anticorps envers son fœtus. Cela se produit lorsque celui-ci a hérité du facteur Rh+ de son père. La réaction se produit lorsque le sang du fœtus entre en contact avec celui de la mère. Au premier enfant, il ne survient habituellement pas de problème, puisque le sang entre en contact avec celui de la mère seulement à la fin de la grossesse (à l’accouchement). Par contre, si la mère a développé des anticorps et qu’elle a un deuxième enfant, elle devra recevoir une injection d’anticorps anti-Rh après l’accouchement de son premier bébé Rh+. Sinon, un avortement par rejet sera provoqué par le système immunitaire de la mère.

Les exercices

Les références

Les groupes sanguins

Héma-Québec, les groupes sanguins


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse