L'odorat et le nez

L'anatomie du nez

Le nez est l'organe de l'odorat. Le haut de celui-ci est constitué des os nasaux, deux petits os symétriques qui forment l'arête du nez. Les narines et le bout du nez sont quant à eux formés de cartilage. À l'intérieur du nez se trouvent les fosses nasales dont la surface est irrégulière à cause de la présence de replis et de cornets (voir image ci-dessous). Cette irrégularité fait tourbillonner l'air à son entrée dans le nez. De plus, le tissu qui recouvre les cornets produit du mucus qui humidifie l'air.


Source

La tache olfactive est située dans la partie supérieure du nez. Celle-ci est une région d’environ 5 cm² qui contient des millions de cellules olfactives, soit les cils olfactifs. Ces cils sont en fait des neurones sensitifs spécialisés. L'axone de ces neurones traverse l'os qui forme le plafond des fosses nasales, appelé ethmoïde, et rejoint le bulbe olfactif. Celui-ci constitue l'extrémité du nerf olfactif.


Source

La physiologie du nez

Le goût et l'odorat sont des sens intimement liés. Une preuve de ce constat est que lorsqu'on a le nez bouché par un rhume, on ne goûte presque rien. En fait, environ 80% des sensations que l'on attribue au goût sont en fait en lien avec l'odorat. Les saveurs, détectées par la langue, se combinent aux parfums, détectés par le nez. Effectivement, lorsque l'on mastique la nourriture, cela libère des molécules odorantes qui parviennent à la tache olfactive du nez.

Les odeurs

Il est difficile de classer les odeurs en groupes puisque l’olfaction humaine détecte environ 10 000 odeurs différentes. Pour qu'une substance soit perçue par l'odorat, elle doit remplir 4 conditions :

  1. Être odorante, c'est-à-dire que sa nature chimique doit faire réagir les cils olfactifs.
  2. Être volatile, c'est-à-dire se déplacer dans l'air.
  3. Avoir une concentration suffisante pour stimuler les cils olfactifs.
  4. Entrer en contact avec les cils et donc éviter d'être bloquée par le mucus.

Le trajet des odeurs et de l'influx nerveux

Lors d'une inspiration, des molécules odorantes vont entrer dans les fosses nasales et stimuler les cils olfactifs de la tache olfactive. La tache olfactive transforme l'odeur en influx nerveux qui est acheminé au bulbe olfactif. L'influx voyage le long du nerf olfactif jusqu'à l'aire olfactive du cerveau. Suite à l'analyse de l'influx par le cerveau, on peut percevoir l'odeur.

Les exercices

Les références

L’anatomie du nez

Animation sur l'odorat


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse