Les échanges gazeux

L’objectif de la respiration est d’assurer les échanges gazeux entre l’environnement et la cellule via le sang. Lorsque l’on respire, on cherche à obtenir une quantité maximale d’oxygène et une quantité minimale de dioxyde de carbone dans le sang. Ces deux gaz sont appelés gaz respiratoires.

Puisque les cellules doivent être alimentées en oxygène pour assurer leurs fonctions, la seule façon de faire circuler ce gaz, qui pénètre dans les poumons et qui se rend aux cellules, est par le sang. Comme les cellules doivent aussi être débarassées de leurs déchets (tel que le dioxyde de carbone), la seule façon de le faire est par le sang au niveau des poumons. Ces échanges gazeux entre l'environnement et les cellules sont rendus possibles grâce à un phénomène appelé la diffusion.

Si une trop grande quantité de dioxyde de carbone se retrouve dans le sang, une grave atteinte au système nerveux peut survenir : la personne peut alors tomber dans le coma, voire mourir.

Le schéma suivant montre le déplacement des gaz respiratoires pendant les échanges gazeux entre les alvéoles pulmonaires et les capillaires sanguins qui les entourent.



La diffusion du dioxygène

Suite à une inspiration, la concentration du dioxygène, donc par le fait même sa pression, est supérieure dans les alvéoles que dans le sang. Le déplacement du dioxygène se fait donc de l’alvéole pulmonaire vers le capillaire sanguin (vers à la circulation sanguine). Ce gaz se lie à l'hémoglobine contenue dans les globules rouges pour ainsi circuler dans les vaisseaux sanguins.

Cet échange gazeux s’explique par la différence de pression en oxygène (PO2) dans les deux milieux. Il y a toujours déplacement d’un milieu à forte pression vers un milieu à plus faible pression, et ce, jusqu’à équilibre des pressions.

La diffusion du dioxyde de carbone

Dans l'air que nous inspirons, la concentation du dioxyde de carbone est plus faible que celle du sang qui arrive aux alvéoles par la circulation sanguine puisque le sang recueille ce déchet provenant de la respiration cellulaire. Le déplacement du dioxyde de carbone se fait du capillaire sanguin vers l’alvéole pulmonaire.

Cet échange gazeux s’explique par la différence de pression en dioxyde de carbone (PCO2) dans les deux milieux. Il y aura toujours déplacement d’un milieu à forte pression vers un milieu à plus faible pression, et ce, jusqu’à équilibre des pressions.

 

Pour aller un peu plus loin...

Les échanges gazeux (notions avancées)

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse