L'échelle des temps géologiques

L’échelle des temps géologiques divise l'histoire de la Terre en unités plus courtes en se basant sur l'apparition et la disparition de différentes formes de vie. Elle commence il y a 4,55 milliards d'années (4550 millions d'années) et se poursuit jusqu'à aujourd'hui.

Les ères sont les quatre grandes division de l'échelle des temps géologiques : le Précambrien, le Paléozoïque, le Mésozoïque et le Cénozoïque.

Les périodes sont les sous-divisions des ères.

La ligne du temps suivante présente un survol des quatre ères ainsi que de leurs périodes respectives. Or, les divisions de cette échelle ne sont pas représentatives de leur durée réelle.

Le Précambrien (4550 - 542 Ma)

Le début de l'ère du Précambrien correspond à la formation de la planète Terre ainsi que des autres planètes du système solaire, c'est-à-dire il y a 4550 millions d'années.

La Terre s'est formée suite à l'agglomération de poussières et de particules rocheuses qui ont été attirées les unes vers les autres sous l'effet de la gravité. Éventuellement, la planète s'est réchauffée jusqu'à devenir une énorme sphère de magma. En se refroidissant, l'écorce terrestre s'est formée et un épisode de volcanisme a commencé. La suite d'éruptions volcaniques a entraîné un relâchement important de vapeur d'eau qui s'est condensée, ce qui a créé les océans. Un milliard d'années plus tard, la vie a fait son apparition dans ces océans.

Les premières formes de vie sont des bactéries et des organismes unicellulaires procaryotes (sans noyau). Parmi ceux-ci, on retrouve les cyanobactéries qui utilisent l'énergie solaire afin de produire du dioxygène, qui était jusque là absent de la surface de la planète. À ce moment là, comme il y a apparition d'une nouvelle substance, elle a un impact négatif sur les vivants déjà présents, ce qui les amène à s'adapter et à se diversifier.

De façon générale, les organismes vivants présents au Précambrien sont très simples. Les eucaryotes (avec noyau) unicellulaires sont apparus il y a 2000 Ma, alors que les eucaryotes pluricellulaires sont apparus il y a 1000 Ma.


Fossile de Dickinsonia costata, un organisme eucaryote pluricellulaire ayant vécu au Précambrien.
Source

Le Paléozoïque (542 - 251 Ma)

Cette ère commence avec l'apparition des invertébrés possédant une coquille.  Elle se divise en 6 périodes : le Cambrien, l'Ordovicien, le Silurien, le Dévonien, le Carbonifère et le Permien. L'ère du Paléozoïque regroupe trois extinctions massives ainsi que l'apparition des premiers vertébrés, des premiers végétaux ainsi que des premiers organismes terrestres.

Le Cambrien (542 - 488 Ma)

Cette période est marquée par l'apparition de plusieurs espèces d'invertébrés qui possèdent un corps dur comme les éponges, les arthropodes et les mollusques. Aussi, on voit apparaître le premier animal ayant une colonne vertébrale. En effet, le Pikaia est l'ancêtre des reptiles, des dinosaures, des oiseaux et des mammifères.


Le Pikaia a vécu à cette époque. On le considère comme l'une des ancêtres des vertébrés.
Source

L'Ordovicien (488 - 443 Ma)

C'est pendant cette période qu'apparaissent les premiers vertébrés marins ainsi que les premiers végétaux commes les mousses, les champignons et les lichens. Ainsi, la vie commencent à coloniser la terre ferme. Cependant, à la fin de cette période survient la première extinction massive où plus de la moitié des espèces animales disparaît.


L'Orthoceras était l'un des mollusques céphalopodes vivant à cette époque.
Source

Le Silurien (443 - 416 Ma)

Au Silurien, on assiste à l'apparition et à la diversification des espèces de poissons : poissons sans mâchoire (comme la lamproie), poissons cartilagineux (comme les raies et les requins) et poisson osseux (comme les poissons modernes ). 


Quelques exemples de poissons ayant vécu au Silurien.
Source

Le Dévonien (416 - 359 Ma)

Durant le Dévonien, les plantes terrestres se diversifient et atteignent maintenant la taille d'un arbre. Celles-ci se reproduisent essentiellement par des spores comme les fougères et les lichens. On voit également apparaître plusieurs espèces d'arthropodes et d'amphibiens qui colonisent la terre ferme. Malheureusement, plus de 70% des espèces marines disparaissent à la fin de cette période suite à plusieurs changements climatiques successifs, ce qui en fait la deuxième extinction massive.


Le Dunkleosteus est un poisson placoderme ayant vécu au Dévonien.
Source

Le Carbonifère (359 - 299 Ma)

Au Carbonifère, de vastes forêts humides formées de conifères peuplent la surface du continent unique présent à cette période, la Pangée. Beaucoup d'insectes géants sont également présents. On voit aussi apparaître de nombreuses espèces de reptiles telles que les tortues, les serpents, les lézards et les iguanes.


Le Pederpes est une espèce de tétrapode ayant vécu au Carbonifère.
Source

Le Permien (299 - 251 Ma)

Cette période, la dernière du Paléozoïque, est marquée par le développement de la vie animale tant sur la terre qu'en milieu marin. Les plantes, les reptiles (dont le Dimetrodon qui est un carnivore redoutable) et les amphibiens peuplent les continents tandis que les mollusques et les échinodermes occupent les milieux marins. La plus importante extincition massive a lieu pendant cette période. En effet, plus de 96% des espèces marines et 77% des espèces terrestres disparaissent suite à une série d'évènements météorologiques (glaciation, activité volcanique, pluies acides, destruction de la couche d'ozone).


Un Dimetrodon et un Eryops, tous deux vivant au Permien.
Source

Le Mésozoïque (251 - 65,5 Ma)

Cette ère est communément appelé "l'ère des dinosaures" puisque ce sont eux qui ont dominé la planète à cette époque. Elle se divise en 3 périodes : le Trias, le Jurassique et le Crétacé

Le Trias (251 - 200 Ma)

À cette période est associée l'apparition des premiers dinosaures ainsi que des premiers mammifères. La diversification des espèces se poursuivra au Jurassique et au Crétacé. Ces imposants reptiles sont présents dans tous les milieux (terrestre, marin et aérien). À la fin de cette période se produit la quatrième extinction massive où plus de 50% des espèces de poissons, d'éponges et de coraux sont disparues, possiblement dû à un impact météoritique ou à des éruptions volcaniques.

Le Cynognathus est un reptile aux allures de mammifères qui a vécu au Trias.
Source

Le Jurassique (200 - 145 Ma)

Au Jurassique, la stabilité des climats favorise la multiplication des espèces animales marines et terrestres dont les premiers oiseaux. On assiste aussi à l'épanouissement des plantes à fleurs. C'est aussi à la fin de cette période que la Pangée commence à se séparer.


Le genre Stegosaurus regroupe plusieurs espèces de dinosaures vivant au Jurassique.
Source

Le Crétacé (145 - 65,5 Ma)

Durant le Crétacé, la Pangée se sépare et les continents dérivent jusqu'à leur emplacement actuel. À cette période, les plantes à fleurs se multiplient, les abeilles sont de plus en plus présentes et les mammifères sont aussi présents, mais ils sont de taille relativement petite. À la fin du Crétacé se produit une cinquième et dernière extinction massive à laquelle on associe la disparition des dinosaures. Cet évènement aurait été causé par la chute d'un météorite dans le nord du Yucatán, au Mexique. 


Le Tyranonosaurus est l'une des espèces ayant vécu au Crétacé.
Source

Le Cénozoïque (65,5 Ma - Aujourd'hui)

Il s'agit de l'ère dans laquelle nous sommes présentement. C'est au cours de cette ère qu'est apparue la plupart des espèces d'oiseaux, de mammifères et de plantes à fleur que nous connaissons aujourd'hui. Elle se divise en trois périodes : le Paloégène, le Néogène et le Quaternaire.

Le Paléogène (65,5 - 23 Ma)

Durant cette période, tous les animaux et les plantes qui apparaissent ressemblent aux espèces vivant actuellement sur la planète. Les insectes, les oiseaux, les poissons, les amphibiens et les mammifères sont représentés au Paléogène.


Le genre Moeritherium regroupe plusieurs espèces de mammifères ayant vécu au Paléogène.
Source

Le Néogène (23 - 1,8 Ma)

Au Néogène, les plantes graminées comme le blé, le riz et le bambou, se multiplient. Celles-ci servent de nourriture pour les grands herbivores ce qui favorisent leur développement. Il est à noter qu'une partie plus ou moins importante des espèces présentes à cette ère vont disparaître au Quaternaire, mais cela n'est pas considéré comme une extinction massive.


Le Smilodon, aussi appelé tigre à dents de sabre, a vécu au Néogène.
Source

Le Quaternaire (1,8 Ma - Aujourd'hui)

Il s'agit de l'ère dans laquelle nous sommes présentement. Le début de celle-ci est caractérisée par une alternance de périodes de glaciation qui favorise le développement des mammifères. On assista à l'apparition du mammouth et du rhinocéros laineux pendant les périodes de froid alors que les périodes chaudes sont favorables au développement de l'hippopotame et de l'éléphant. C'est également dans cette période que l'évolution de l'Homme a lieu.


Reconstruction de l'apparence de l'Homo habilis.
Source

Les exercices

Les références
 

Échelle des temps géologiques mise à jour en 1994 par l’Institut de Physique du Globe de Paris


  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse