L'épuisement des sols

L'épuisement des sols correspond à une perte de matériaux et d'éléments nutritifs des sols, ce qui diminue leur fertilité.

Trois principaux facteurs d'épuisement des sols peuvent causer une perte de leur fertilité: l'érosion (hydrique et éolienne), les processus de dégradation physique et les processus de dégradation chimique.

  • L'absence de végétation expose un sol aux facteurs environnementaux. Il est alors davantage exposé au ruissellement des eaux de pluie et à l'action des vents. Ces facteurs hydriques et éoliens accentuent l'érosion du sol. Il s'ensuit une perte de matériaux et d'humus riche en éléments nutritifs. En effet, les horizons supérieurs du sol (O et A) risquent de dispaître. Ces sols peuvent alors se dégrader rapidement et devenir infertiles. La présence d'une végétation dense sur un sol permet de le protéger face à l'érosion hydrique et éolienne.


Absence de végétation sur le sol                      Végétation servant à stabiliser un sol
Source                                                               Source

  • Un sol peut se compacter sous le poids d'une masse importante ce qui diminue grandement leur porosité et leur aération. Les sols absorbent alors moins d'eau en provenance des précipitations ou du ruissellement, ce qui réduit leur fertilité. Lorsque ces phénomènes se déroulent, on parle alors de dégradation physique des sols.


Déshydratation d'un sol                                            Compactage d'un sol
Source                                                                        Source

  • La dégradation chimique des sols, quant à elle, a lieu lorsque le pH du sol s'acidifie, ou encore lorsque le sol accumule des sels. Ces deux phénomènes ralentissent la formation de l'humus par les organismes vivants du sol. Celui-ci devient alors moins riches en éléments nutritifs ce qui réduit sa fertilité. La dégradation chimique est souvent causée par la contamination des sols due à diverses substances toxiques de sources antropiques. 


Exemple de salinisation des sols                     Zones à forte acidité indiquée en rouge
Source                                                            Source

Plusieurs activités humaines favorisent l'épuisement des sols. Entre autres, les pratiques agricoles, l'industrie forestière et l'urbanisation sont responsable d'une importante dégradation des sols. Leur épuisement entraîne une diminution de leur fertilité et peut même conduire, sous des conditions climatiques très sèches, à la désertification. L’exploitation des ressources du sol est aussi une cause de dégradation puisqu'elle est souvent plus grande que la capacité de régénération du sol. On parle alors d’utilisation abusive du sol, phénomène qui entraîne l’épuisement des ressources du sol. On estime que près des deux tiers des sols de la planète sont dans un état de dégradation moyenne ou avancée. Près du tiers des sols risquent la désertification.


Industrie forestière                         Activité agricole                             Urbanisation
Source                                             Source                                             Source

Les effets du climat sur la composition chimique des sols

Selon la région géographique où l’on se trouve, la composition chimique des sols varie beaucoup. En fait, la composition des sols est étroitement liée au climat (quantité et types de précipitations, température, etc.). Plus une région est soumise à des précipitations, plus les constituants du sol subiront des transformations. Certains éléments chimiques sont plus résistants que d’autres aux effets du climat.

Les roches des climats désertiques ou froids sont davantage transformées mécaniquement, alors que les roches des climats tempérés ou chauds subissent plus l’action chimique de l’environnement. L'altération chimique des roches nécessite la présence d'eau et une température donnée.

  • Les éléments suivants sont plus rapidement altérés par des actions chimiques : potassium (K), sodium (Na), magnésium (Mg) et calcium (Ca).
  • Les éléments suivants sont plus résistants aux actions de l’environnement : aluminium (Al), fer (Fe) et silicium (Si).

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse