La contamination du sol

La contamination des sols représente l'apport de substances nocives, provenant principalement de l'activité humaine, qui modifient l'équilibre des sols.

La composition des sols peut être modifiée par l'influence des activités humaines et de leurs conséquences. Des substances nocives peuvent être ajoutées directement lors de déversements de produits toxiques ou indirectement par la pollution atmosphérique (smog, poussières industrielles, volcanisme, pluies acides ou pluies radioactives). Ces substances, nommées contaminants, sont susceptibles de s'infiltrer en profondeur dans le sol, d'être entraînées par les eaux de pluie vers les cours d'eau et les nappes souterraines ainsi que d'être transportées dans l'air par le vent. La contamination des sols a un impact simultané sur l'hydrosphère et l'atmosphère.

Selon leur nature, une partie des contaminants des sols peut être dégradée par les microorganismes. Une autre partie sera absorbée par les végétaux, se répandant alors dans les chaînes alimentaires et contaminant l'ensemble des organismes vivants, y compris les êtres humains. Les effets des contaminants sur les sols dépendent de leur composition chimique, mais aussi de la nature des sols.

On peut séparer les contaminants en trois grandes catégories.

  • Contaminants organiques: Il s'agit de microorganismes (bactéries, virus, parasites), de matières organiques mortes (fumier), d'hydrocarbures (pétrole et dérivés) et les produits organiques persistants (POP) comme les solvants et les pesticides. En faible quantité, ces éléments s'incorporent facilement avec l'environnement. Toutefois, l'utilisation en grande quantité de ces contaminants, comme dans l'agriculture de masse, amène une saturation du sol et le reste des contaminants est lessivé par l'eau de pluie et entraîné vers les cours d'eau. Les résidus de ces contaminants sont généralement toxiques pour la faune et la flore du sol. 


Épandage au sol de pesticides                                                 Épandage aérien de pesticides
Source                                                                                      Source

  • Contaminants inorganiques: Ce sont principalement des métaux lourds (plomb, mercure, zinc, cadmium, nickel, arsenic). Ils proviennent des sites d'enfouissement, des déchets domestiques et industriels, des sites d'extraction de minerais et de pétrole ainsi que de la pollution atmosphérique. Lorsqu'ils se retrouvent en grande quantité dans l'environnement, ils deviennent nocifs et peuvent modifier la fertilité des sols.


Bidons contenant des déchets liquides                          Site d'enfouissement des déchets
Source                                                                            Source

  • Contaminants radioactifs: Ce sont les déchets nucléaires qui proviennent des centrales nucléaires ou des accidents nucléaires (Tchernobyl, Fukushima). Une grande partie de ces éléments est rapidement absorbée par les végétaux. Si des êtres vivants ingèrent ces plantes, les contaminants se répandront dans la chaîne alimentaire, entraînant malformations, mutations génétiques et cancers. Le reste des contaminants se répand dans les horizons du sol et peut y demeurer pour une très longue période de temps.


Déchets produit par l'extraction minière de l'uranium           Baril servant à l'entreposage de déchets
Source                                                                                   radioactifs    Source                                              

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse