Les fossiles et les hydrocarbures

Les dépôts sédimentaires (roches sédimentaires) qui contiennent des restes (des coquilles, des os, des dents, des feuilles, des graines, des organismes entiers) ou des empreintes de végétaux ou d’animaux qui vivaient à l’époque préhistorique sont considérés comme des fossiles.

On parle d’empreintes fossiles lorsque des traces de l’existence de certains animaux sont laissées dans le milieu. Il peut parfois s’agir de traces de pas.

La paléontologie est la science qui étudie les vivants qui peuplaient la Terre au cours des différents temps géologiques. L’étude se fait souvent à partir des fossiles trouvés dans la nature.

Le processus de fossilisation

Le processus de fossilisation se produit habituellement par le biais de la minéralisation, c’est-à-dire par le remplacement de tissus vivants (ayant appartenus à des animaux ou à des végétaux) par des substances minérales.
 
Il arrive toutefois que des traces du passé soient conservées autrement que par la minéralisation. En fait, des fossiles qui présentaient de la matière organique bien conservée et non minéralisée ont déjà été trouvés.

On a notamment trouvé des traces de mammouths dans le pergélisol et des momies. 

L’ambre, que l’on confond souvent avec un minéral, en est un autre exemple. Il s’agit plutôt d’une résine, un liquide collant et visqueux s’écoulant des arbres. L’ambre présente parfois des traces d’insectes ayant vécu il y a des millions d’années et qui y sont restées collées. Ils ont ainsi été fossilisés.

 
Certains fossiles sont d’une rareté exceptionnelle méritant parfois une communication au milieu scientifique et au grand public. C’est le cas lorsque de nouveaux spécimens sont trouvés. Il arrive alors que l’on souhaite exposer les fossiles. Toutefois, vu la rareté du fossile, il est parfois judicieux de reproduire le fossile et de conserver l’original en lieu sûr.

Les sites fossilifères

Dans le monde, il existe des endroits où on peut trouver une concentration importante de fossiles. Ces endroits présentent parfois des spécimens de fossiles tellement gros ou esthétiquement remarquables qu’ils méritent le détour des touristes.
 
Au Québec, on compte notamment le site fossilifère de Miguasha en Gaspésie.

Énergie fossile (hydrocarbure)

L'énergie fossile désigne l'énergie que l'on produit à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole et gaz naturel.

 

La formation de ces énergies fossiles est complexe, car on doit trouver une grande quantité de matière organique, animaux morts ou plantes mortes, enfouie rapidement sous une couche de terre. Par la suite, un processus de fermentation combiné à une forte pression de la couche de terre sur la matière organique transforme celle-ci en énergie fossile.

Aujourd'hui, on remarque l'impact de la consommation des énergies fossiles sur notre environnement. L'utilisation massive des produits issus de ces énergies crée un déséquilibre dans le cycle du carbone en augmentant la quantité de gaz carbonique dans l'atmosphère. À moyen et long terme, le gaz carbonique pourrait contribuer à augmenter l'effet de serre et, par le fait même, à contribuer aux changements climatiques.

Les exercices

Les références

  • MELS
  • Rogers
  • Réunir Réussir
  • Fondation Réussite Jeunesse